So I’m a Spider, So What? Vol.7 - Actualité manga

So I’m a Spider, So What? Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 13 September 2021

Petit à petit, notre héroïne arachnide prépare son futur duel de grande ampleur contre son plus grand traumatisme du labyrinthe souterrain: le dragon terrestre Araba, sans doute l'une des créatures les plus puissantes des lieux, si ce n'est la plus puissante. Mais elle a beau l'analyser sous toutes les coutures, le monstre lui apparaît décidément beaucoup trop fort. Rapidité, esquive, parade, défense, réactivité, contre-attaque, adaptation... sans oublier sa capacité à faire sortir des pics du sol, des murs et du plafond, ou évidemment son souffle colossal. L'araignée se doit, alors, de penser minutieusement les choses, de gagner encore le plus d'expérience possible, de préparer une stratégie adéquate pour avoir sa chance... mais ce serait oublier qu'elle n'est pas seule dans le labyrinthe, et que bien d'autres dangers guettent toujours ! Mais ces dangers pourraient bien être un moyen supplémentaire pour elle de progresser.

Ainsi, le combat désormais très attendu contre Araba n'a pas encore lieu dans ce septième volume: notre chère arachnide se voit effectivement confrontée à d'autres menaces, mais chacune d'elles a des choses à apporter.

Tout d'abord, ses consciences parallèles ont commencé à attaquer le noyau de sa "mère" la Queen Taratect, et la réaction de cette dernière ne tarde pas avec l'envoi d'une "unité spéciale" pour éliminer notre héroïne. Un affrontement contre plusieurs arachnides ennemies de différents types s'engage alors, affrontement où notre héroïne devra prendre garde à certaines capacités délicates comme le fil à tête chercheuse. Mais à l'arrivée, cette bataille lui fait comprendre, une nouvelle fois, que la bonne exploitation de l'environnement est déterminante, et que c'est une chose dont elle devra tirer parti dans son futur combat contre Araba.

Ensuite, il y a le plan d'éradication des guêpes, qui pourraient être un problème pour sa stratégie de combat contre le dragon terrestre, et qu'il lui faut donc éliminer sans autre forme de procès. L'affrontement est court, est à sens unique, et permet surtout de voir à quel point notre héroïne est devenue puissante depuis l'époque où une simple piqûre d'une de ces guêpes la faisait atrocement souffrir.

Mais pendant qu'elle affronte les guêpes, quelque chose de terrible est en train de se passer dans la maison de notre héroïne: à son retour chez elle, elle découvre les lieux en proie aux flammes, et devant elle les fautifs: une troupe de plus d'une trentaine d'hommes ! Déjà très agacée par la perte de sa demeure, l'arachnide voit en plus ces humains commencer à l'attaquer, en la prenant sûrement pour une ennemie. Et dès lors, son sang ne fait qu'un tour...

Ce face-à-face contre une troupe humaine est sans aucun doute le point culminant du tome, d'autant qu'il occupe environ les deux tiers des pages. Exposé du point de vue de notre héroïne, il est vraiment prenant, car en plus de se frotter ici à un puissant mage parmi la troupe, elle se met en plus à avoir un raisonnement allant à l'encontre de son but initial: et si, finalement, l'entente entre elle et les humains n'était pas possible, vu comment ils réagissent face à elle ? Dans sa colère face à la mise à feu de sa maison et face à l'attaque humaine, elle ne ressent même pas tant de problème de conscience que ça à l'idée de tuer des hommes... Bref, c'est intéressant pour la suite, et ça l'est d'autant plus dès lors que, dans les dernières dizaines de pages, les auteurs nous font revivre ce combat, mais depuis le point de vue de la troupe humaine, ce qui éclaire les choses sous un tout autre jour. La raison initiale de leur recherche de notre héroïne, la maladresse de la mise à feu de sa maison, la crainte que l'araignée inspire pour certains d'entre eux qui ont perdu pied en l'attaquant sans en recevoir l'ordre... On comprend que la troupe 'avais pas forcément l'intention d'attaquer aveuglément l'arachnide, que les chose sont mal tourné à cause de leur impossibilité de communiquer.

On a donc affaire à un volume classique mais efficace dans son premier tiers, et très prenant dans ses deux derniers tiers. Avec, à la clé, beaucoup de perspectives prometteuses pour la suite, entre le futur duel contre Araba, la menace de la Queen Taratect qui doit toujours rôder, la perspective pour notre héroïne d'enfin sortir du labyrinthe... et, enfin, l'entrée en scène du mage humain Ronandt, un homme qui, selon la postface d'Okina Baba, sera l'autre héros de la série.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News