So Charming ! Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 14 January 2019

C’est si compliqué que ça d’avoir un petit ami ? Pourtant toutes les copines de Nonoka en ont un. Sauf elle, elle qui pense si fort aux garçons en général mais qui n’en côtoie qu’un seul (heureusement qu’il est venu vers elle). Alors pourquoi est-elle blasée, sans motivation quand son « ami » Kiriyama discute simplement avec Eriha, son amie d’enfance. C’est dans sa pseudo rivalité que Nonoka va se rendre compte d’un sentiment essentiel qu’elle ne connaissait pas auparavant.

Mais avant tout, repartons de la base. Nonoka ne lâche en aucun cas son point de vue de se trouver un petit ami, de préférence avant le nouvel an car Kiriyama lui a promit que si elle réussirait à s’en trouver un, il lui offrirai des places couples pour voir les illuminations. Mais chose plus facile à dire qu’à faire surtout qu’elle ne pas que son temps avec lui et surtout qu’on sent clairement un manque de confiance en elle. Kawahara l’a représente ainsi : trop timide et très pensive, deux petites lacunes qui empêchent la jeune fille à aller vers les gens. Pourtant on voit qu’elle est très à l’aise avec ceux qu’elle connaît depuis longtemps, c’est à dire ses amies et bizarrement Kiriyama. Une situation qui débouche sur de drôle de petites scènes comme dans ce café, où Kiriyama et son ami d’enfance ont surprit la conversation entre Eriha et Nonoka. Des confusions vont alors déferlées sur les quatre adolescents… Mais deux d’entre eux seront facilement à nouveau collés ensemble.

Cela n‘empêche pas de voir clair le but principal de ce volume là ; Nonoka va se rendre compte qu’en réalité, le garçon qu’elle aime se trouve juste devant elle… Seulement, trop sûre de ses sentiments et sans prêter attention au monde qui l’entoure, elle tombera vite de haut. Heureusement qu’un garçon, Shôhei, qu’elle connaît depuis à peine dix minutes se trouve à côté et puisse la rassurer.

Comme pour le premier tome, celui ci regroupe une épopée d’informations, de changements de directions. Plus précisément, ce sont des chapitres complets, qui ne cessent de prendre des tournures pas comme nous l’imaginons. Nous pouvons donc en conclure que Kawahara nous surprendra encore pour la suite et qu’il ne faut jamais se reposer sur une première hypothèse. Attention à Nonoka, car vu la vitesse des événements et le temps qui passe, les illuminations de fin d’années seront vite arrivées !

Touchante et attendrissante, Kazune Kawahara possède cette finesse de rendre le personnage qu’est Nonoka vraiment profonde. Égale à elle même, maladroite et surtout très vraie, elle dit tous ce qu’elle pense. On le constatera énormément quand elle fera la connaissance de Shôhei, elle lui dira tous ce qui la tracasse et ses sentiments qu’elle n’ose pas dévoiler. Seul lui à cet instant pourra la comprendre.
C’est là où on tombera peu être, dans ce qui semble être un triangle amoureux. Une étape banale des shôjo mais qui, selon l’imagination du scénariste, peut aller loin et devenir palpitant. À voir jusqu’où l’auteure sera capable de nous diriger.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koalam

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News