Slam dunk Vol.16 - Actualité manga

Slam dunk Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 30 October 2017

88 à 90. Le lycée Kainan a remporté la victoire avec seulement deux points d’avance. Deux malheureux points qui hantent l’équipe de Shôhoku et leur sapent le moral. Mais la compétition n’est pas encore finie. Ils leur restent encore deux matchs à jouer. Et ces deux-là, ils n’ont pas le choix, il faut absolument les gagner. Sakuragi, pour expier sa responsabilité dans leur défaite s’est tondu le crâne. Il peut ainsi repartir de l’avant et se donner à fond aux séances d’entrainement. La blessure à la cheville d’Akagi semble bien se remettre, mais pourra-t-il participer au prochain match ? L’entraineur Anzai anticipe toutes les possibilités et s’il faut le remplacer, il imagine peut-être bien donner le poste de pivot à Sakuragi. Il organise alors un match d’entrainement : classes de seconde contre celles de première et de terminale. Les derniers arrivés au club se débrouillent très bien. L’entrainement prend des airs de compétition acharnée. L’entraineur qui avait au début confié le rôle d’arbitre à Mitsui le fait entrer dans le match. Ce dernier comprend très rapidement que ce changement de direction n’est pas anodin. L’entraineur souhaite obtenir quelque chose. Mitsui se focalise alors sur Sakuragi et l’empêche de marquer. Le fait de connaître les qualités et les défauts de son co-équipier permet à Mitsui de s’adapter constamment à chaque nouvelle situation et de lui mettre des bâtons dans les roues. Sakuragi n’arrive plus à se positionner pour marquer des dunks ou des paniers de paysans, comme il les appelle. Il est obligé de changer sa routine d’attaque. Le hic c’est qu’il ne sait rien faire d’autre. Et il découvre à ses dépens qu’il est loin du basketteur de génie qu’il clame être si souvent. Suite à ce match, Sakuragi hérite d’un entrainement personnalisé. Trois jours intenses avec Akagi pour apprendre à shooter sous le panier. 


Sakuragi est un débutant très prometteur. En trois mois il fait peur à des équipes renommées, même si pour le moment ce sont ses faiblesses qui sont mises en avant. Le parti pris d’avoir choisi comme personnage principal un néophyte est très pertinent. Le lectorat qui  ne s’y connait pas dans ce sport apprend les techniques et les règles de jeu en même temps que lui. Le basket est un sport d’endurance, les points peuvent se marquer à des vitesses incroyables. En seulement quelques minutes, l’issue d’un match peut changer. Mais c’est aussi un sport très technique. Pour marquer des paniers, encerclé et harcelé par un adversaire, on ne peut pas faire confiance à la chance. C’est l’entrainement qui paie et comme le dit si bien Akagi : « il faut que tu répètes les gestes encore et encore pour que ton corps s’en souvienne ». Sakuragi intègre très rapidement cette maxime et continue de s’entrainer en dehors du lycée. 


Le plaisir de jouer et de se dépasser est très bien retranscrit dans cette histoire. Que ce soit Sakuragi qui rivalise d’énergie pour surmonter son handicap, Akagi qui met tout en œuvre pour mener son équipe le plus loin possible dans la compétition ou même à travers des personnages secondaires comme Kogure qui  reste après l’entrainement pour soutenir son coéquipier. Ce manga est aussi et avant tout une histoire de passion et d’amitié.


Ce tome 16 est un volume de transition entre deux matchs très importants. Celui que Shôhoku a perdu contre Kainan et celui dans lequel ils vont devoir affronter à nouveau Ryônan. On suit donc ici le match de Shôhoku contre Takezato et le match de Kainan contre Ryônan. On y découvre entre autres Fukuda, membre de l’équipe de Ryônan que Shôhoku n’avait pas encore pu rencontrer. Et qui s’avère lui aussi être un redoutable basketteur…


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Gathea

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News