Skip Beat! Vol.36

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 08 September 2017

Kyoko quitte Guam et termine son rôle de sœur Heel auprès de Ren, toujours aux prises avec son film de tueur en série. Elle retourne ainsi au Japon pour de nouvelles obligations professionnelles. A peine revenue à Tokyo, notre héroïne aura fort affaire entre le fait de cacher ses sentiments à l’encontre de Ren, le retour imprévu de Sho, ainsi que les doutes de Chiori.


« Dans ma vie, il n’y a ni ombre ni lumière. Aujourd’hui, l’avenir que je vois se dessiner pour moi s’étend à l’infini. »


Yoshiki Nakamura conclut certains arcs et en ouvre de nouveau. Ce présent tome de Skip Beat sera dès lors sous le symbole d’un volume transitionnel qui prendra le temps de mettre en place les différents éléments nécessaires quant à la prochaine intrigue de Skip Beat. Autant être honnête, le lecteur n’aura pas affaire à l’opus le plus passionnant et palpitant de l’œuvre, mais c’est un passage obligé pour que la trame puisse s’envoler convenablement et être cohérent par la suite. C’est un passage vers des événements majeurs à venir. En attendant de voir où l’auteure va nous mener, le lecteur pourra cependant toujours se faire plaisir en suivant les tribulations amusantes et cocasses de Kyoko, que ce soit mental ou dans la vie de tous les jours. On s’amusera de sa maladresse pour cacher son affection envers Ren ou encore de la libération de sa jalousie lorsqu’une femme tente de s’approcher d’un peu trop près de son frère Heel (l’un des rôles de Ren, tandis que Kyoko prend les traits de sa petite sœur Heel). 


On aura également le plaisir de retrouver un personnage mis de côté jusqu’ici, Sho Fuwa lui-même. Et pour une fois, celui-ci n’est pas seulement là pour tourmenter notre héroïne. Bien au contraire, pour une fois, il est là pour faire quelques révélations de taille à notre petite diablotine cachée. La question qui se posera à ce moment-là sera de savoir si ce sont de bonnes ou de mauvaises nouvelles. On le saura bien assez tôt. Kyoko devra aussi se préoccuper de Chiori, confrontée une nouvelle fois à ses démons. 


En somme, Skip Beat met en place les nouvelles composantes de son intrigue à venir. La série amorce un arc attendu depuis bien longtemps et prend soin de bien refermer les autres arcs en cours, tout en continuant d’aborder avec pertinence et réalisme le quotidien de Kyoko. L’humour, toujours présent et revigorant, rehaussera les traits de ce tome de transition, en attendant le déploiement réel de la trame. 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
titali

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News