Skip Beat! Vol.31

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 30 April 2014

Kyoko sent bien que quelque chose cloche avec Ren. Elle va même jusqu’à appeler le grand patron pour essayer de savoir ce qu’il se passe, mais rien n’y fait. Quand elle revient dans le studio, après avoir laissé Ren quelques temps, une scène incroyable. Il se plonge bien trop profondément dans son rôle d’assassin et même d’acteur sombre jouant le rôle d’un tueur en série. Il s’entend terriblement mal avec Taira, qu’il fait tomber du haut du décor. Kyoko a du mal à gérer ce Cain Heel qu’elle ne comprend pas, s’efforçant de rester dans le rôle de sa sœur, seul moyen pour elle de rester à ses côtés et de l’aider. Elle ne pourrait pas redevenir Kyoko, au risque de lui faire comprendre que quelque chose ne va pas et qu’il agit mal. Cela le ferait se replier sur lui-même. Kyoko essaie donc à sa manière, en tant que sœur amoureuse de son frère ou presque, de le ramener à la raison. Elle emprunte à merveille son rôle, joue parfaitement un personnage qu’elle devrait pourtant avoir du mal à maintenir devant l’état de Ren.

Shô revient à la chasse également, marquant son exclusivité sur une Kyoko qui n’a rien demandé. La jeune fille va partir à l’exploration du passé sombre de Ren, pour comprendre ce dont il a besoin pour l’assister. Elle a pourtant du mal à remonter les indices, surtout que ses propres sentiments altèrent parfois son jugement, à cause d’un profond blocage qu’elle a du mal à oublier. En plus de son travail habituel, Kyoko a donc beaucoup de travail. Trop. Le président pense d’ailleurs sérieusement à engager un manager pour la jeune fille, et le connaissant on a un peu peur du résultat. Ce tome est donc admirablement centré sur le passé de Ren, sur la gestion au quotidien de l’homme, du personnage, et du personnage dans le personnage.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News