Skip Beat! Vol.19

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 09 January 2012

Si Kou était venu au Japon au départ, ce n’était certainement pas pour s’attacher à une jeune fille espiègle et naïve qui en vient à lui demander des conseils de jeu d’actrice. Pourtant c’est bien la direction qu’il a prise, demandant à Kyôko de jouer le rôle de son fils Kuon, ce qu’elle a magnifiquement interprété. Et cela lui aura permis de comprendre le « défaut » dont lui parle Kou, mais aussi de toucher du doigt l’importance qu’avait pris ce rôle. Cette relation de maître à élève va très fortement faire se rapprocher les deux personnages, dans une dimension que l’on ne connaissait pas vraiment dans Skip Beat et que l’on apprend à découvrir avec plaisir. En effet, notre héroïne va nous livrer un peu plus les blocages que l’attitude de sa mère a ancrés en elle, mais aussi ses capacités d’ouverture à pseudo tyran qui finalement l’adopte presque. Non pas en tant que Kuon, mais bien en tant que Kyôko, et entièrement. La jeune fille découvre alors des sentiments inconnus, pas envers Ren comme auraient pu l’espérer les fans mais envers celui qui l’espace de quelques jours est devenu son mentor. Un passage très émouvant sur notre Kyôko nationale, et pourtant ce n’est pas elle qui remporte la palme de l’émotion cette fois ... mais bien Ren !

Ce personnage à la passion refoulée, au passé trop mystérieux et aux attitudes retenues va enfin nous dévoiler un peu de sa personne ! C’est lui qui attire clairement l’attention des lecteurs, s’imposant discrètement au centre de la narration pour notre immense admiration. On le sait, il est le fils de Kou mais ce que l’on ne sait pas c’est pourquoi ils sont séparés et pourquoi Ren décide tout à coup de le rencontrer. On plonge alors, en partie seulement, dans le passé de ce héros ténébreux et bien trop secret. C’est avec beaucoup de pudeur et de précaution que l’auteur nous en dévoile un peu plus sur lui, sur les raisons qui le poussent à paraitre aussi parfait et à s’être séparé de ses proches. Il nous reste bien des choses à apprendre, mais l’arc suivant où il sera sans doute développé son rôle d’assassin suffira peut être à nous en dévoiler d’avantage ! Aucune avancée du côté du couple, donc, mais les deux personnages progressent parallèlement dans une même direction, vers une émotion toute particulière et nouvelle dans Skip Beat. Clairement, on se laisse toucher par la narration de l’auteur qui est très juste, sans jamais en faire trop et en se gardant bien de piétiner l’humour qu’elle place au centre de sa série.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News