Sans Expérience Vol.4 - Manga

Sans Expérience Vol.4

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 28 Novembre 2022

Kiyoshi et Sumi continuent, petit à petit, d'évoluer à leur rythme dans leur tout jeune quotidien de mari et femme, et cette fois-ci c'est l'étape du bisou du matin qui est abordée. En effet, nous deux prudes et maladroits tourtereaux se sont enfin échangé leur premier baiser il y a quelque temps, mais n'ont pas récidivé depuis... Et quand Kiyoshi voit le couple de l'appartement d'à côté s'embrasser avec amour chaque matin quand le mari doit partir au travail, forcément ça le titille ! Seulement, comment demander la même chose à Sumi quand ces deux-là restent aussi purs ? Cet élément, qui occupe les premières dizaines de pages, est abordé assez joliment en mettant en exergue le désir et la timidité de nos deux personnages principaux, qui vont devoir franchir avec soin et en communiquant bien cette petite étape a priori si anodine mais en même temps si gênante pour eux. Après tout, il ne faut pas oublier qu'ils n'ont aucune expérience dans les relations amoureuses, comme nous le rappelle en permanence le titre français de la série ! Mais c'est encore une autre étape plus délicate que le petit couple va devoir franchir ensuite: leur toute première dispute.

Effectivement, Kiyoshi et ses collègues ont bientôt la surprise de voir arriver au travail Shizuko Fuji, cheffe de secteur qui va apporter un coup de main à l'agence pendant un mois en tant que supérieure hiérarchique. Attirant facilement les regards par sa grande beauté, cette femme est surtout une travailleuse hors-pair, qui va tâcher d'analyser les qualités et défauts de ses subalternes pour mieux les pousser à s'améliorer, ce qui pousse notre héros à s'impliquer de plus belle dans son travail et à essayer de combler ses lacunes, en tête desquelles son incapacité à regarder les femmes droit ans les yeux sans être gêné. Evidemment, sa chère Sumi est là pour l'aider... mais jusqu'à quelle limite pourra-t-elle endurer certaines choses ? En effet, à force de s'impliquer dans son travail, Kiyoshi fait moins attention à elle, pense trop au boulot, rentre plus tard, n'a plus vraiment le temps de discuter... Sans que le jeune homme ne s'en aperçoive, sa jeune épouse prend trop sur elle, jusqu'à ce que ça explose.

Côté rebondissements, on reste sur du classique, notamment avec le coup du typhon et le voyage professionnel avec la superbe supérieure hiérarchique qui met le feu aux poudres. Et niveau petites lacunes, il y aura de quoi se lasser, au bout d'un moment, des incessants plans rapprochés sur la poitrine et le fessier de Shizuko, ce qui n'est pas forcément ce que l'on attend d'une romance censée être plus adulte que la moyenne. Néanmoins, pas de quoi vraiment gâcher la lecture puisque Mayu Minase sait doser ses poncifs et s'y arrêter au bon moment pour mieux faire ressortir le besoin de nos deux tourtereaux de mieux se communiquer leurs tourments, entre une Sumi qui intériorise trop avant de laisser éclater sa colère, et un Kiyoshi qui ne comprend pas tout de suite pourquoi elle s'est fâchée. Jauger vie de couple et travail ainsi que bien se comprendre et évoquer ses désirs ne sont pas forcément des choses faciles quand on est sans expérience, et c'est donc en tâtonnant et en commettant quelques erreurs que Kiyoshi et Sumi continuent de renforcer leur relation, puisqu'il va de soi que ce genre de dispute a forcément des choses bénéfiques à faire passer.

Plus d'un an après le tome, retrouver cette petite romance est donc un plaisir dans l'ensemble, tant ce couple débutant, naïf et prude a son charme. Espérons juste que la suite mettra moins longtemps à sortir, car la série a désormais quelques tomes d'avance au japon où elle se poursuit à un rythme légèrement irrégulier de deux tomes par an environ.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
14.5 20
Note de la rédaction