Saint Seiya - Saintia Shô Vol.16 - Actualité manga

Saint Seiya - Saintia Shô Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 27 September 2022

Ares est de retour après avoir évincé Eris, il possède désormais totalement le corps de Saga et s’apprête à écraser la Terre de sa toute puissance! Les Saintia mais aussi les chevaliers d'or se dressent contre lui mais malgré toute leur puissance cumulée, il semblerait que cela ne suffise pas... A ce stade seul Athéna pourrait encore le stopper...

L'attente aura été longue, d'autant qu'on sait depuis un moment que ce tome est le dernier, et qu'il devait nous proposer une fin épique (car oui elle l'est), mais finalement après plusieurs reports, cet ultime tome est enfin là entre nos mains, pour clore cette saga diablement efficace, certes possédant des défauts, mais chez qui on retrouve toutes les forces et les valeurs du grand Saint Seiya!

Attention, cette chronique va contenir des spoils!

La première chose qui saute aux yeux avec cette conclusion, et on le sait depuis déjà un long moment, ce titre n'a pas échappé à la malédiction des Golds Saints de tout spin off de Saint Seiya, à savoir que ces derniers ont fini par voler la vedette aux prétendus personnages principaux de l’œuvre! Au delà du simple clin d’œils, du caméo ou simplement du fan service, ils ont fini par être plus présent que les héroïnes de l’œuvre, héroïnes dont on se fout quelque peu au final, leur destin nous intéressant assez peu tant celles ci ont fini par passer au second plan.
Ainsi la première partie du tome va quasi exclusivement mettre en scène les Golds Saints: Aldebaran et Shaka faisant face à des dryades, Aiolia et Milo face à Ares, Mu tentant de repousser la violente attaque de ce dernier sur la Terre... Ils volent la vedette mais en même temps ils sont tellement plus charismatiques que les cinq Saintia qu'on suit depuis le début! D'autant qu'ici ils sont totalement respectés, Aldébaran en particulier qui pour une fois ne tombera pas le premier et va montrer son écrasante puissance.
Ensuite c'est Shaka qui a droit à un traitement particulier, on nous répète à plusieurs reprises qu'il est celui qui se rapproche le plus des Dieux et une fois encore sa puissance apparaît un cran au dessus des autres, il est littéralement attendu comme le messie par ces camarades.

C'est épique, les enjeux sont importants, par conséquent, on a droit à un classique de la série: l'armure de la Balance entre en scène avec ses armes puis ce sera au tour de la flèche du Sagittaire de se montrer décisive! Pour le coup on est obligé de noter un manque flagrant d'originalité...mais ça fait tellement plaisir!

Et les Saintia dans tout ça? Au final, mis à part Shoko, elles n'interviendront que pour une seule action: se sacrifier pour sauver Athéna! Elles vont utiliser une technique interdite pour donner leurs vies pour rappeler celle d'Athéna...cela rappelle l'Athéna Exclamation sur le principe, mais c'est une jolie façon de clore l'histoire de ces personnages, et amène une note tragique assez efficace.
C'était de toute façon assez prévisible, comment justifier sinon qu'à l'avenir (les autres guerres du titre principal) on n'entende plus jamais parler des Saintia? De même, on se doute que Shoko suivra...ce qui ne manquera pas d'arriver, elle va littéralement se sacrifier pour Athéna, dans un beau geste épique et dramatique! Mais avant cela on a droit à son armure divine et à de beaux moments la concernant!

Tout ceci semble assez cliché (et ça l'est), mais on a de vraies belles surprises dans ce dernier opus!
On a bien évidemment des moments tragiques et bien mis en scène (qui ne marchent cependant qu'à moitié parce qu'on se soucis assez peu des Saintia malgré tout), on a des surprises et des retournements de situations quant à la menace finale, mais on a surtout une Athéna qui met la main à la pâte et qui pour le coup peut vraiment se targuer d'être la déesse de la guerre!

La fin est telle qu'on pouvait l'attendre, mais elle est pleinement satisfaisante, bien construite, bien amenée et nullement décevante. Avec en bonus une ultime intervention divine nous laissant croire que les Saintia pourraient revenir, ce qui permet à l'auteur de ne pas totalement fermer la porte pour une suite, c'est malin sans être trop poussif!

On a donc un dernier tome à l'image de la série, prenant et parfois surprenant, rempli de clichés et de fan service mais collant totalement avec l’œuvre de la saga! On aurait aimé davantage de dryades développées, des ennemis un peu plus charismatiques, mais à l'arrivée, Saintia Sho est une belle réussite!


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News