Saint Seiya Next Dimension Vol.6 - Actualité manga

Saint Seiya Next Dimension Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 17 October 2013

La série peut elle encore s’enfoncer davantage après deux volumes absolument catastrophiques ? Oui et non !
D’un coté l’auteur propose enfin certaines nouveautés qui viennent apporter un semblant de fraîcheur, mais à coté de ça Kurumada continue de se ridiculiser en se parodiant lui même avec des choses absolument inacceptables de la part d’un auteur comme lui.

Commençons par les points positifs (cela ira plus vite) : contre toute attente, la dualité entre Abel et Caïn, les Gémeaux, ne se résumera peut être pas à un « simple » cas de schizophrénie comme on l’avait avec Saga dans la première série…mais on n’en sait pas plus pour le moment, mieux vaut attendre avant de se prononcer.
Ensuite, bien que le personnage soit absolument ridicule, on est agréablement surpris par le retournement de situation de Death-Toll, le chevalier d’or du Cancer qu’on avait franchement pas vu venir. Enfin, on peut ne pas aimer, mais la création du lion qui protège la maison du même signe avec le chevaler allant avec est plutôt sympa.

Passons maintenant aux point négatifs, qu’on garde pour la fin car c’est malheureusement ceux que l’on retient !
Comment l’auteur peut il logiquement expliquer que les chevaliers que nous suivons depuis une trentaine de tomes (à savoir ici Shun et Ikki) se prennent de telles roustes sans proposer le moindre répondant ?! Bordel, n’ont ils pas revêtus des armures d’or, voir mêmes des armures divines ? N-ont ils pas affrontés des Dieux ? Ikki n’en a t-il pas terrassé un lui même ? A quoi ont servis les aventures de ces personnages dans la première série ? Visiblement à rien, on retrouve les mêmes débutants que dans les premiers tomes !
Ensuite, Death-Toll…certes l’auteur nous surprend mais pourquoi créer un tel tocard parmi ses douze chevaliers d’or ?
Goldy le lion est une bonne idée, mais depuis quand un chevalier pouvant aller au moins à la vitesse du son devrait craindre un lion ? A moins que les animaux puissent eux aussi faire exploser leurs cosmos…ridicule tout simplement !
Et le pire, alors que cela partait pourtant pas trop mal, lorsque le chevalier du lion se fait attaquer par les spectres, le dernier à intervenir est le même que lors de la bataille d’Hadès proposée dans la première série !! Mais bordel (et là c’est réellement un cri de rage de la part d’un fan dépité du traitement que l’auteur réserve à sa propre série), parmi les 108 spectres d’Hadès, pourquoi faut il retrouver les mêmes aux mêmes endroits !?! Quel intérêt de ne pas se renouveler ? Ridicule et rageant, presque de quoi foutre le tome en l’air !

Malgré quelques bonnes idées, l’ensemble reste bien trop en dessous de ce qu’on est en droit d’attendre de l’auteur, et quitte à se répéter, surtout lorsqu’on passe après l’excellent Lost Canvas !
Le pire restant des erreurs absolument inadmissibles qui foutent tout l’intérêt du tome en l’air !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

7 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News