Rinne Vol.26

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 03 May 2019

Une nouvelle fois, nombre de petits problèmes attendent Rinne, Sakura et les autres, que ce soit en exorcisme ou autre.

Un esprit survenant pendant un barbecue, d'étranges yeux qui semblent harceler leur cible, le fantôme bizarre d'une adolescente qui revient chaque jour faire nettoyer sa robe dans une laverie, une tête sans corps observant sans cesse Mademoiselle Annette... les cas d'exorcisme ne manquent pas, mais bien souvent la vérité est tout autre que celle d'un simple esprit à faire disparaître. Que ce soit en faisant appel à un poisson à la drôle de tête, à l'étourderie complète d'une jeune fille, à la projection astrale... Rumiko Takahashi ne manque pas de petites idées pour déjouer les pronostics du lecteur... mais le problème habituel est toujours là: on n'a droit qu'à des récits en un seul chapitre, où la mangaka fait son petit tour sans forcer, mais malheureusement sas marquer non plus, tant tout se boucle toujours vite fait. Lassant...

Et ce ne sont malheureusement pas les chapitres hors-exorcisme qui vont vraiment changer la donne. Ceux-ci restent tout de même assez plaisants à suivre, surtout pour leurs idées de base: protection du corbeau protecteur Yata qui se révèle très capricieux et gourmand, une fête dédiée aux esprits de sanma mangés (ou jetés car trop cuits) dans notre monde, Sabato qui fait encore des siennes en tendant d'escroquer sa jolie secrétaire qui l'aime tant, un inquiétant tueur de shinigami qui fait son apparition... Dans tous ces cas, Takahashi arrive à exploiter comme toujours le caractère de ses personnages... mais le problème est bien ce "comme toujours": concrètement, il y a très peu de renouvellement une fois que l'on a dépassé les bonnes idées de base, et l'autrice se cantonne là aussi à des petites histoires d'un chapitre.

La lecture d'un volume de Rinne n'est jamais désagréable, mais il est de plus en plus évidemment que l'oeuvre tourne un peu en rond, qu'elle se contente des mêmes recettes, que Rumiko Takahashi ne prend aucun risque... Il serait temps que la mangaka redonne un gros coup de boost à son oeuvre, ne serait-ce qu'en se sortant de son overdose de chapitre auto-conclusifs.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

11.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News