Riku-Do - La rage aux poings Vol.7 - Actualité manga

Riku-Do - La rage aux poings Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 20 March 2018

Critique 2


Depuis qu'il a battu Hyodo, le petit chouchou des spécialistes de boxe, tous les regards sont désormais tournés vers Riku qui ne mesure pas tout à fait l'exploit qu'il a réalisé! 


C'est alors que de nombreuses propositions lui sont faites: un camp d’entraînement en compagnie du champion de sa catégorie, et un combat contre un boxeur classé, et ce malgré le manque de temps de préparation! 


Naé de son côté réalise enfin toute l'importance de la boxe pour celui qu'elle aime et décide enfin de le soutenir pleinement! 


Le volume précédent marquait un grand changement pour notre jeune héros, tant au niveau de la boxe qu'au niveau affectif! D'un côté il frappait un grand coup en battant un boxeur que tout le monde voyait comme grand favori, ce qui lui permet de sortir de l'ombre et d'attirer à lui promoteurs et propositions, de l'autre, ses rapports avec Naé évoluaient encore et cette fois dans la bonne direction, à défaut de se rapprocher encore davantage, cette dernière comprenait enfin ce dont Riku avait besoin pour s'épanouir! 


C'est donc avec un grand plaisir qu'on se plonge dans ce nouvel opus qui va suivre ces deux directions en parallèle! En effet l'auteur choisit de confronter Naé au futur adversaire de Riku, et là encore on frôle le malsain, on s'attendrait presque à ce que celui-ci l'agresse, voire la viole, on le redoute, mais au final plus de peur que de mal, malgré tout, on ressent le danger qu'il peut représenter, autant pour Riku que pour ses proches! 


Tout ceci a pour effet d'enrager Riku, mais étrangement cela ne sera qu'un pétard mouillé, puisque la tension va rapidement redescendre; et les deux boxeurs vont alors discuter tranquillement... On ne peut s’empêcher de se dire alors que l'auteur est passé à côté d'un bel effet de mise en scène, certes cliché, mais néanmoins efficace. 


On retient également le stage d’entraînement, qui bien que bref, aura son importance puisqu'il permet à Riku de se confronter pour la première fois au champion et de constater son écrasante supériorité! Mais de son côté le champion lui aussi remarque le potentiel de notre jeune héros et l’exhorte à changer de club afin de ne pas gâcher justement ce précieux potentiel...le doute va alors envahir Riku...doit-il rester fidèle à Baba ou pas? 


Enfin le combat commence, l'auteur privilégiant les phases de boxes, et bien que les transitions soient importantes pour l'évolution des personnages, au final tout ne fait que préparer les combats successifs de notre héros! 


Une nouvelle fois la mise en scène est dynamique, on en prend plein les yeux, l'affrontement est percutant, y compris pour le lecteur qui ressent pleinement la violence des coups portés! 


Un tome à l'image des précédents, prenants et addictifs, qui se lit toujours aussi rapidement tant on est absorbé par le contenu rythmé et dynamique! 


Critique 1


Suite à son combat contre Hôdô, la popularité de Riku a bien grimpé. Désormais, Naeshiro l'encourage même dans sa passion, le poussant à suivre un camp d'entraînement intensif qui permettra au jeune boxeur de se mesurer à Tsubaki. Pas le temps de souffler pour Riku qui devra ensuite affronter le boxeur étranger Edgardo Cabella, véritable furie des poings, qui va tomber sur le charme de Naeshiro...


Le tome précédent s'est montré charnière pour la série, donnant à Riku une victoire décisive et permettant au jeune homme d'évoluer par rapport à sa passion. Parce qu'après avoir dépeint un protagoniste qui boxait presque pour sa survie, Riku avoue désormais son amour pour ce sport, une passion que reconnaît aussi Naeshiro.


Si dans la formule de la série rien ne change, différents challengers de poids s'opposant à notre héros qui ne doit cesser de monter, l'aura a quelque peu évolué, l'ascension de Riku se montrant plus claire et les objectifs du héros aussi. Alors, la suite de son parcours se lit avec un grand plaisir tant elle permet à Riku d'évoluer : Ses échanges de coups avec Tsubaki sont décisifs et montrent que notre boxeur en herbe a encore du chemin à faire, tandis que son prochain match et l'occasion pour lui de se mesurer à un adversaire au style inédit.


L'affrontement contre Cabella est donc l'occasion de montrer toute la technique de Riku, à travers une première partie de match particulièrement intense, violente, et sublimée encore une fois par la mise en scène vraiment dense de Toshimitsu Matsubara. La rencontre dégage aussi une belle intensité par rapport au style particulièrement percutant de Cabella, ainsi que sa psychologie qui s'oppose à celle de Riku. Encore une fois, la rencontre entre le protagoniste et un nouvel adversaire est l'occasion pour le jeune boxeur aux cheveux blancs de faire le point sur lui-même et de combattre ses propres fantômes. Ainsi, face à un homme qui ne semble pas être plus dérangé que ça par le fait de tuer, Riku va affirmer sa position par rapport à son geste d'antan, rendant le héros plus précis dans sa psychologie, mais aussi plus déterminé.


En somme, c'est un volume particulièrement efficace, intense et dont le rythme ne faiblit par vraiment de la première à la dernière page, que nous propose l'auteur. Mais c'est sans compter les quelques défauts, habituels malheureusement, qui entachent parfois notre lecture, notamment le côté macho du titre qui ressort très souvent. Pour ce septième tome, c'est les agissements de Cabella et son comportement bestial vis-à-vis de Naeshiro qui dérange un peu. Le personnage est totalement assumé ainsi, ce qui pourra marquer un peu plus le développement de Riku, mais ce genre de parti-pris est trop récurrent, et parfois gratuit, au sein de la série. Dommage, car le reste de la lecture est sans réelle fausse note.


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News