Riku-Do - La rage aux poings Vol.19 - Actualité manga

Riku-Do - La rage aux poings Vol.19

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 26 May 2020

Chronique 2

Riku s'apprête à retrouver Hyôdo sur le ring, avec en jeu ni plus ni moins que la ceinture OPBF. C'est à ce moment qu'on informe le jeune homme d'un drame : La mère de Riku est gravement malade, ses jours sont désormais comptés, et sa présence à ses côtés est requise. Mais le garçon peut-il vraiment renoncer à son rêve ultime pour une mère qui l'a autrefois renié ? De son côté, Hyôdo se confronte une fois encore à son père, et trouve une motivation de plus pour remporter son match contre Riku...

Dans Rikudo, la rivalité entre le héros et Hyôdo est au cœur du manga depuis un moment déjà, une relation toujours bien dépeinte tant elle s'enrichissait d'une certaine noblesse en plus d'une timide amitié. L'approche de la nouvelle rencontre entre les deux personnages se montrait déjà déterminante au regard de l'histoire du manga de Toshimitsu Matsubara, mais le mangaka lui donne une profondeur supplémentaire dans tout le début de 19e volume qui apporte des développements qu'on ne voyait pas forcément venir.

Car outre le dilemme dramatique imposé à Riku, l'auteur donne une autre profondeur à la dualité entre les deux challengers. Chacun se trouve une détermination de plus, se questionne dans ses rapports à sa famille, pour planter rapidement le décor d'un match qui ne sera pas seulement celui des rêves des deux jeunes hommes, mais aussi celui qui leur permettra d'endosser leur vécu familial respectif. Des bases aussi passionnantes que cruelles puisqu'à partir de là, il devient difficile de favoriser un personnage au détriment de l'autre.

Et cette sensation, le mangaka semble l'avoir parfaitement comprise, aussi le début de rencontre ne lésine par l'intensité. A tour de chaque, chaque adversaire s'impose, si bien qu'il devient vite difficile de prédire qui de Riku ou Hyôdo l'emportera. Alors, à chaque fois que l'atmosphère du duel bascule, on commence à se prendre de pitié pour l'un des deux combattants... Avant que la balance se renverse de l'autre côté. Encore une fois, c'est un match admirable qui est dépeint, et d'autant plus cruel qu'il achève sur un échange crucial dont on ne saurait deviner l'issue.

Toshimitsu Matsubara se surpasse donc encore une fois à travers ce volume, prenant et poignant dans ses enjeux et dans le début de rencontre dépeint. Outre cette efficacité de récit, on ne peut ignorer que ce sont de grandes lignes du scénario qui semblent s'approcher de leur climax, ce qui ne semble pas anodin puisqu'il ne reste que quatre volumes, après celui-ci, avant la fin de la série. La conclusion se profile inéluctablement, et on redoute le prochain tome autant qu'on l'attend avec impatience.


Chronique 1

Les deux enfants terribles de la boxe se préparent pour le un match qui désignera le nouveau champion OPBF, et autant pour l'un que l'autre ce match revêt un caractère particulier: tous deux veulent se battre pour leur mère!
Justement la mère Riku est sur le point de décéder et on demande à notre jeune héros de rester à ses cotés et de délaisser la boxe pour un temps...un choix cornélien vient perturber notre jeune champion!

Alors que nous nous approchons de la fin (plus que quatre tomes sans compter celui ci) le titre se montre toujours aussi intense et prenant et se lit toujours aussi rapidement; d'une part parce qu'il a peu de texte mais aussi et surtout car on se laisse emporter par le rythme effréné que nous impose l'auteur!

Dans un premier temps Matsubara va revenir sur les motivations des deux jeunes prodiges en les confrontant à leur passé, et s'ils ont évolué dans des milieux bien différents, les drames qu'ils ont vécu sont assez similaires. Et si on connaît la passé douloureux de Riku, au final on s'aperçoit qu'on sait assez peu de choses en ce qui concerne Hyodo, pourquoi son père est si véhément avec lui, aussi indifférent, voire carrément dédaigneux, alors qu'il devrait être fier des prouesses de son fils!
Et bien nous aurons la réponse dans ce tome par le biais d'un échange fort et cruel insistant sur le mépris du père et les raisons de celui ci. C'est d'autant plus appréciable que l'auteur ne se sent pas obligé de nous proposer un flash-back, juste quelques mots échangés suffisent à comprendre la situation et ce que les deux personnages ont du vivre!
Bien entendu la douleur du père n'excuse en rien son comportement vis à vis de son fils, la violence qu'il lui a fait subir pour compenser la violence de sa propre souffrance...
Hyodo nous apparaît alors sous un autre point de vue, le gamin arrogant qu'il était et qui pouvait agacer a disparu, on ne peut désormais que compatir...

Riku n'est pas en reste puisque alors qu'il se prépare pour le match de sa vie on lui demande de tout laisser tomber pour une femme qui l'a rejeté, lui a laissé subir toutes ces violences dans sa jeunesse, presque une inconnue! Pourtant malgré cela, Riku ne se laissera pas dominer par la rancœur mais est bel et bien porté par l'amour. Et qu'on le veuille ou non, l'auteur parvient à faire passer des sentiments très forts sans pour autant tomber dans le mièvre.

La seconde partie du tome (les deux derniers tiers à peu près) se centre sur la boxe et nous offre un combat incroyable d'une intensité folle... Mais désormais on sait que les deux boxeurs ne sont pas seuls sur le ring, ils se battent non pas pour eux mêmes mais pour d'autres, pour accomplir les rêves de ceux qui ne sont plus là, en quête de reconnaissance...bref la portée de ce match va bien plus loin que le simple face à face entre deux jeunes boxeurs!
Tout ceci rend ce match d'autant plus intense et fascinant!

Comme à chaque fois on se fait cueillir et on se retrouve au tapis, attendant le prochain round avec une grande impatience!
   

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News