Riku-Do - La rage aux poings Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 26 December 2018

Chronique 2
  
Riku mène un match éprouvant face à un expert du contre qui ne cesse de toucher et blesser le jeune boxeur! Mais la stratégie du coach Baba pourrait bien porter ses fruits sur plus long terme...à condition que Riku tienne le rythme et parvienne à encaisser tous les coups qu'il reçoit!

Toujours aussi dense et énergique, ce nouveau tome de Rikudo est une nouvelle fois un vrai régal, autant pour les affrontements qu'il met en scène que pour le développement des personnages et de leurs destins!

Si l'affrontement se fait sur le ring entre les deux jeunes boxeurs, ce tome met aussi en scène le duel que se livrent les deux entraîneurs par le biais de leurs champions! Avec ce match et les deux oppositions qu'il nous délivrent, ce sont deux mondes qui s'affrontent: un très propre, millimétrés, précis, l'autre plus "sale", plus violent! Et cela l'auteur le traduit aussi par le biais des moqueries de l'adversaire de Riku, jeune playboy adulé par des greluches, baignant dans le luxe, envers notre héros, travaillant dans la crasse dont le quotidien n'est que sang et sueur!

La match se conclura assez rapidement en début de tome, mais même si l'issue est prévisible, car l'intrigue le veut ainsi, l'auteur parvient malgré tout à nous faire douter tant sa mise en scène est percutante et maîtrisée; le lecteur ressent l'impact des coups et en prend plein la gueule en même temps que les boxeurs!

La suite s’intéressera à un autre match, dont le vainqueur sera le prochain adversaire de Riku, et si là encore on devine aisément la conclusion du combat, l'auteur prend le temps de présenter le perdant du cmatch, il n'est pas qu'un boxeur anonyme, Matsubara lui donnant une personnalité et même des techniques qui lui sont propres! Tout ceci dans le but de renforcer l'impact de la victoire de son adversaire, prochaine marche à franchir pour notre héros!

Mais tout le tome ne se déroule pas que sur le ring puisqu'on retrouve les deux champions en titre qui suivent de très près le tournoi où ne se trouve que des adversaires potentiels pour eux, à plus ou moins long terme; ils savent qu'en étant champions ils ont une cible sur le dos!
Et surtout en fin de tome on retrouve le très attachant et amusant Mihara qui compte bien reprendre les gants après sa convalescence...mais malheureusement les lois de la compétitions à haut niveau sont parfois bien cruelles, et c'est sur une note dramatique et touchante que s'achève ce tome riche et dense, certes peu surprenant mais diablement percutant et intense!

Bien que le tournoi ne nous ait réservé aucune surprise et qu'il y a peu de chance qu'on en ait jusqu'à la finale, voire même au delà, on est pas moins absorbé par ce que nous propose l'auteur qui parvient à dynamiser son titre brillamment!
  
  
Chronique 1
  
Le tournoi Strong Korakuen des poids légers a commencé, et le premier affrontement oppose Riku à Mizuki, aussi surnommé le « prince combattant ». Mais ce n'est pas l'armée de supportrices du challenger qui inquiète Riku, mais bien son coach : l'excentrique, mais réputé King Freddie, acclamé dans le monde entier. Alors, plus qu'un duel de boxeurs, c'est un duel ce coach qui a lieu...

L'arc actuel de Rikudo sera peut-être capital dans le déroulement de la série, et ses enjeux maintiennent habilement un fort intérêt chez le lecteur. Le tome précédent ne devait notre déception qu'à ses dérives graveleuses et inutiles, puisque l'intrigue continue de nous maintenir en haleine. Et sur le plan scénaristique, ce douzième tome est dans la même veine : intense et prenant, fixant d'impressionnants enjeux dans ce tournoi Strong Korakuen.

La fin du duel de Riku propose alors un véritable déluge d'adrénaline, et surtout une originalité plus que bienvenue dans le fond. Si les deux challengers sont talentueux, y compris Mizuki et ses poings dévastateurs, Toshimitsu Matsubara dépeint avec ingéniosité un véritable duel de coach, où la tactique prime plus que la technique et la force pure. Si on a d'abord l'impression d'un match basé sur la violence pure, celui-ci se montre petit à petit plus subtil, virant à la véritable joute psychologique entre les deux entraîneurs, prouvant le talent du coach Baba derrière ses airs de vieux poivrot pervers.

Mais le combat n'occupe pas l'entièreté du volume, et la suite présente une préparation minutieuse des quarts de finale. Le choix de l'auteur pour développer la suite de la compétition est, là aussi, particulièrement habile. Toshimitsu Matsubara montre les différents affrontements sans y accorder un temps inutile. Au contraire, il en montre assez pour que le lecteur redoute ceux qui s'opposeront à Riku, mais pas suffisamment pour tout nous dévoiler. Il demeure alors une certaine crainte dans les futurs matchs du héros, notamment chez son prochain adversaire imminent : l'orgueilleux Kamishiro.

Et au-delà de ça, l'auteur entretient un très bon équilibre des rivaux forts du protagoniste. Hyôdô, concurrent de la compétition, sera certainement sujet à de nouveaux développements, idée scénaristique qui met l'eau à la bouche puisque le contexte familial du jeune homme laissait pas mal de pistes en suspens. Enfin, la dernière bonne surprise a lieu en fin de tome. Si elle s'appuie sur une idée classique du manga sportif, elle apporte beaucoup plus de relief à un personnage ayant donné pas mal d'émotion aux volumes précédents.

Bon, il reste bien les quelques tendances de l'auteur à parler inutilement de sexe et de quéquette, toujours pour donner un air parfois faussement mature à sa série. Mais contrairement au tome précédent, de n'est pas ce qui ressort de ce douzième opus. Au contraire, on retient une fin de match nerveuse à souhait, de passionnants enjeux pour les tomes à venir, et une écriture toujours aussi intéressante des différents personnages.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News