Riku-Do - La rage aux poings Vol.12 - Actualité manga

Riku-Do - La rage aux poings Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 06 Décembre 2018

Le tournoi Strong Korakuen des poids légers a commencé, et le premier affrontement oppose Riku à Mizuki, aussi surnommé le « prince combattant ». Mais ce n'est pas l'armée de supportrices du challenger qui inquiète Riku, mais bien son coach : l'excentrique, mais réputé King Freddie, acclamé dans le monde entier. Alors, plus qu'un duel de boxeurs, c'est un duel ce coach qui a lieu...


L'arc actuel de Rikudo sera peut-être capital dans le déroulement de la série, et ses enjeux maintiennent habilement un fort intérêt chez le lecteur. Le tome précédent ne devait notre déception qu'à ses dérives graveleuses et inutiles, puisque l'intrigue continue de nous maintenir en haleine. Et sur le plan scénaristique, ce douzième tome est dans la même veine : intense et prenant, fixant d'impressionnants enjeux dans ce tournoi Strong Korakuen.


La fin du duel de Riku propose alors un véritable déluge d'adrénaline, et surtout une originalité plus que bienvenue dans le fond. Si les deux challengers sont talentueux, y compris Mizuki et ses poings dévastateurs, Toshimitsu Matsubara dépeint avec ingéniosité un véritable duel de coach, où la tactique prime plus que la technique et la force pure. Si on a d'abord l'impression d'un match basé sur la violence pure, celui-ci se montre petit à petit plus subtil, virant à la véritable joute psychologique entre les deux entraîneurs, prouvant le talent du coach Baba derrière ses airs de vieux poivrot pervers.


Mais le combat n'occupe pas l'entièreté du volume, et la suite présente une préparation minutieuse des quarts de finale. Le choix de l'auteur pour développer la suite de la compétition est, là aussi, particulièrement habile. Toshimitsu Matsubara montre les différents affrontements sans y accorder un temps inutile. Au contraire, il en montre assez pour que le lecteur redoute ceux qui s'opposeront à Riku, mais pas suffisamment pour tout nous dévoiler. Il demeure alors une certaine crainte dans les futurs matchs du héros, notamment chez son prochain adversaire imminent : l'orgueilleux Kamishiro.


Et au-delà de ça, l'auteur entretient un très bon équilibre des rivaux forts du protagoniste. Hyôdô, concurrent de la compétition, sera certainement sujet à de nouveaux développements, idée scénaristique qui met l'eau à la bouche puisque le contexte familial du jeune homme laissait pas mal de pistes en suspens. Enfin, la dernière bonne surprise a lieu en fin de tome. Si elle s'appuie sur une idée classique du manga sportif, elle apporte beaucoup plus de relief à un personnage ayant donné pas mal d'émotion aux volumes précédents.


Bon, il reste bien les quelques tendances de l'auteur à parler inutilement de sexe et de quéquette, toujours pour donner un air parfois faussement mature à sa série. Mais contrairement au tome précédent, de n'est pas ce qui ressort de ce douzième opus. Au contraire, on retient une fin de match nerveuse à souhait, de passionnants enjeux pour les tomes à venir, et une écriture toujours aussi intéressante des différents personnages.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News