Requiem du roi des roses (le) Vol.12 - Actualité manga

Requiem du roi des roses (le) Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 20 March 2020

Hastings est mort, et avec lui, sa tentative de rébellion. Mais la reine Elisabeth n'a pas dit son dernier mot. Elle compte se servir de son deuxième fils pour empoisonner l'esprit de son premier fils et amener enfin Richard à la ruine. Une chasse va être organisé par le jeune roi Edouard V, et les familles seront les « prix » de la réussite de cette chasse royale, notamment le fils de Richard. Une occasion en or pour la reine Elisabeth de coincé le duc de Gloucester. Mais quelques imprévus pourrait mettre à mal son plan...

Je ne vais pas vous mentir (et là c'est la fan qui parle) : j'ai toujours été « Team Richard/Henry ». Pourtant, après ce tome, je trouve vraiment touchante la relation entre Buckingham et Richard, et sans doute plus honnête. Les deux connaissent tout l'un de l'autre, se dévouent l'un à l'autre, restent à savoir s'ils arriveront à leurs fins. Le parfum de tragédie planent autour d'eux, donc j'ai bien peur que ce ne sera pas le cas, mais bon... L'espoir fait vivre comme on le dit. D'ailleurs, Henry, enfin James Tyrell, va réapparaître devant Richard. Et ce face à face marquera un grand changement chez Richard, qui n'aura plus aucune hésitation, ni scrupules, pour atteindre son objectif. Et qui se rapprochera encore un peu plus de Buckingham.

Et comme je le pensais, voilà que Anne et son fils, Edouard, reviennent sur le devant de la scène. Et je dois dire que le personnage d'Anne m'est de plus en plus sympathique. Car elle a été longtemps le jouet des intrigues de ses proches, et elle décide enfin de prendre son destin en main. Est-ce la bonne décision, seul l'avenir nous le dira, en tout cas on peut faire confiance à Anne pour protéger son fils bien trop adorable pour son propre bien. Voilà un enfant dont j'aurais du mal à accepter la disparition !
Je suis tout de même assez ravie de voir la reine Elisabeth se prendre enfin une belle grosse claque, c'était jouissif. Je détestais cette femme, qui n'a eu que ce qu'elle méritait. En revanche, je suis assez curieuse de ce qui décidera Bessie. Elle qui aurait aimé de bonnes relations entre son oncle et sa famille, arrivera-t-elle à accepter la mort/destitution de ses proches ? Se rangera-t-elle aux côtés de Richard ? D'ailleurs, ce dernier se débarrassera-t-il enfin de sa mère ?

Il faut dire qu'Aya Kanno a le sens de la mise en scène. Les scènes clés sont vraiment mises en valeur, par de gros plan sur les expressions, souvent de folies, de nos personnages, par des scènes miroirs qui augmentent la tension dramatique... Ce tome est la quintessence de ce à quoi elle nous a habitués.

Je sais bien que certains diront que certaines scènes sont irréalistes, que certains personnages changent d'avis comme de chemise, et c'est vrai. Mais dans la mesure où l'on prend cette histoire comme un conte macabre, je trouve que ce genre de choses deviennent des détails. Oui, on aurait préféré qu'Aya Kanno prenne parfois un peu plus son temps, mais le tout reste malgré tout cohérent, et vraiment très divertissant. En tout cas, cela marche sur moi, et si cela a marché sur vous pour les précédents tomes, ce sera encore le cas pour celui-ci. La question est maintenant : à quand le tome 13 ?
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News