Renjoh Desperado Vol.5 - Actualité manga

Renjoh Desperado Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 25 April 2019

Ôryo Dixie, ennemie de longue date de notre chère Monko refait surface. Cependant elle n’est plus là pour en découdre avec l’épéiste vagabonde au grand cœur, non ; elle souhaite devenir sa disciple.

On retrouve Dixie dans sa besogne quotidienne, la traque aux petits bandits afin de subvenir à ses besoins. Elle qui n’avait d’yeux que pour la capture de « Monko la Foudroyante » tombe peu à peu dans une lassitude et une dépression. Pourtant, par un heureux hasard, elle croise à nouveau le chemin de son ancienne adversaire au détour d’une bourgade qui accueille une compétition de sumo. Comme à son habitude, Monko s’est entiché d’un lutteur beau-parleur qui lui offre un copieux repas. Mais la naïveté de la vagabonde ne lui permet pas de cerner son « nouveau parti » ; puisque le lutteur en question est un arnaqueur notoire qui profite de sa stature pour amadouer et droguer des femmes. Chose que Dixie remarque et avec l’aide du fidèle larbin blaireau, Monko est sortie d’affaire. Mais celle-ci refuse de s’associer avec son ancienne ennemie, au grand dam de notre musculeuse cowgirl.

Mais l’histoire ne s’arrête pas et elle nous livre encore de belles surprises à travers un classique chapitre « Sources-chaudes », un chapitre évidemment dédié au fan-service mais sous une forme de pastiche humoristique bien dosé. Et pour cause, nous découvrons une Dixie timide qui perd rapidement ses moyens face à Monko. Autant dire qu’on s’attache rapidement à ce côté attendrissant de l’ancienne antagoniste. On assiste à un décalage des personnalités, Monko devient plus dure et c’est Dixie qui hérite de ses expressions cultes, décalage hautement renforcée par le physique atypique de Dixie. Ce n’est d’ailleurs pas le seul moment où le mangaka nous donnent un pastiche fort bien maîtrisé puisqu’une planche nous dévoile une « fusion » à la sauce Renjoh Desparado.

Mais on ne perd pas l’esprit de la série. Là encore Monko fera des rencontres qui lui permettent d’en découvrir davantage sur l’amour et notamment sur ses différentes formes. La bretteuse au grand cœur a en effet une vision biaisée de l’amour, chose qu’on ne peut lui reprocher en raison de son manque d’expérience. Avec cette conception de l’amour il est évident qu’elle se heurte à des refus catégoriques. C’est alors qu’une autre vision de l’amour apparait dans ce volume par l’intermédiaire d’un nouveau personnage de passage qui donnera du fil à retordre à notre héroïne. Ce n’est pas un duel classique qui attend la jeune femme, mais bien une confrontation sur la meilleure vision de l’amour, d’un côté un amour fleur-bleue propre aux adolescentes, le cas de Monko ; et la vision d’un amour sans lendemain, davantage charnel que passionnel.

Et ne reste déjà plus qu’un volume pour conclure la quête de Monko. Que ce soit ses origines avec l’Origami ou son combat contre les Huit maréchaux dirigés par Arthur Jr, Monko aura fort à faire !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
SerGalaad

13.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News