Re:Zero – Troisième Arc - Truth of Zero Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 03 September 2019

Chronique 2

Dans sa mission de sauvetage du manoir Roswaal, Subaru a perdu bien plus qu'il n'a gagné. Bien qu'arrivé sain et sauf au domaine, Rem est morte pour le protéger, et tout le monde semble avoir oublié la soubrette... La mission de Subaru était-elle d'une trop grosse ampleur pour lui ? Pour parvenir à ses fins, ne vaudrait-il mieux pas repartir tout bonnement de zéro ?

Après un quatrième volume au rythme plus lent qui se contentait de créer une grosse transition pour la suite de l'arc, le cinquième tome vient concrétiser celle-ci, et lancer véritablement « Truth of Zero » tout en apportant bon nombre de pistes pour la suite.

Encore une fois, l'intrigue de Tappei Nagatsuki joue avec le concept de la mort réversible pour ne pas vraiment laisser envisager la bonne issue de la quête de Subaru. Étant donné le sérieux revers essuyé à l'opus précédent, on aurait pu croire que cette aventure serait cette fois la bonne... mais est-ce vraiment le cas ? Le scénario déjoue nos attentes pour tout simplement conclure la grosse introduction de l'arc, et peut-être simplement de la série.

Les auteurs en parlent, la scène du zéro semble particulièrement importante à l'égard de ce chapitre de l'histoire. Pour le lecture, difficile de comprendre à quoi il est fait référence jusqu'à la toute fin, via un long dialogue entre Subaru et Rem, particulièrement riche en émotion, et dont l'impact va au-delà du simple sursaut pour Subaru. Pour le protagoniste, l'occasion est venue de devenir un vrai héros, tandis que la soubrette se livre aussi admirablement, au point que la finalité du dialogue ait de quoi briser le cœur. Un passage brillant de sincérité et doté d'une forte symbolique, car c'est maintenant que Subaru, personnage central symbolisé par le vide jusqu'à présent, doit trouver une voie véritable et repartir de zéro dans ce nouveau monde. Le titre de la série était déjà assez clair, mais il trouve un nouveau sens plutôt bien pensé dans ce volume.

A ce propos, le passage fut tellement fort lors de la parution du light-novel que Tappei Nagatsuki a inventé une histoire alternative s'appuyant sur cette fin de tome, un « what if » dans lequel les destins de Subaru et Rem ont pris une tournure différente... Ça découle totalement du fan-service, mais on peut quand même être curieux de découvrir cette intrigue qui pourrait être riche en émotion.

Enfin, il est difficile de passer à côté des nombreuses données communiquées à travers ce volume. Le troisième arc est l'occasion de développer véritablement l'univers à travers différents personnages, et ce cinquième opus apporte sa pierre à l'édifice. C'est surtout les premières pages qui se montreront énigmatiques, puis quelques interventions ultérieurement. Difficile de ne pas être intrigué, et cela montre que l'auteur du roman d'origine avait rapidement de la suite dans les idées et savaient où diriger son histoire. En ce sens, c'est sans doute aussi pour ça que Re:Zero brille dans le milieu des isekai, tant on sent que l'histoire cherche définitivement à raconter quelque chose et à créer un univers bien construit.

La couverture de ce tome cinq ne trahit donc pas le contenu : celui-ci est assez fort émotionnellement, et développe une belle symbolique autour de Subaru. Le troisième arc est bel et bien lancé, et devrait redoubler d'intensité par la suite !


Chronique 1

Rem s'est sacrifiée pour que Subaru arrive à temps sur le domaine Roswaal, avant que tout le monde ne soit tué par le culte de la Sorcière. Malgré tout, Subaru est dévasté par la mort de la soubrette... mais le plus tragique reste à venir. En se réveillant dans un lit du manoir, avec Ram à son chevet, le jeune homme prend conscience du terrible pouvoir de la baleine de la gourmandise Moby Dick: effacer toute trace de ses victimes. Tout le monde a ainsi oublié Rem. Comme si elle n'avait jamais existé. Y compris sa propre soeur, pour qui elle représentait pourtant tout. Le désespoir et le sentiment d'impuissance de Subaru face à cette injustice sont plus grands que jamais. Ici, l'oubli qui l'a tant fait souffrir dans les arcs précédents prend encore une nouvelle forme. Il souhaite mourir, mais personne ne semble vouloir accéder à sa requête, pas même Beatrice. Et dans un élan de désespoir plus grand qu'aucun autre, notre héros finit par prendre une décision mortelle face à Emilia...

Pour Subaru, l'heure de la plus intense confrontation à lui-même est venue. L'heure de prendre conscience de ce qui ne va pas en lui, de ses erreurs... Dans une première moitié de volume très intense sur le plan dramatique, notre héros retrouve sur sa route Pételgeuse et surtout pack, sous une forme qu'il ne lui connaissait pas encore. On a l'occasion de voir évoqués quelques éléments de background supplémentaires, comme le contrat de Pack, sa vraie forme, et Echidna, une autre sorcière déchue. Mais le plus important vient bien des paroles que pack inflige à Subaru, comme autant de derniers coups d'épée devant l'enfoncer dans sa propre misère. Subaru se sent de trop, a le sentiment que personne n'attend quoi que ce soit de lui... Vraiment ?

Il y a pourtant une personne qui, constamment, a fait le choix de toujours croire en son "héros", et il s'agit une nouvelle fois de la jeune fille s'affichant sur la jaquette: Rem. Dans une deuxième moitié de tome où une nouvelle boucle temporelle commence, on retrouve un Subaru plus dépité que jamais, et une Rem qui est plus que jamais là pour lui. S'en suit une conversation intense entre une garçon qui se trouve minable et qui s'accuse de tous les défauts du monde, et une jeune fille qui ne voit en lui que le bon, comme une source pure et merveilleuse de réconfort. Une discussion captivante dans son ambiance qui nous fait passer par nombre d'émotions, entre un Subaru perdu et ne croyant plus en rien (et encore moins en lui-même) et une Rem éperdument amoureuse, souvent touchante, et faisant preuve d'une abnégation face à laquelle il est difficile de résister.

Sans doute est-ce là l'un des passages les plus importants de cet arc, ayant sûrement consolidé définitivement l'attachement que nombre de fans ont pour la soubrette aux cheveux bleus, mais permettant surtout à Subaru de prendre enfin un réel nouveau départ. Le "de zéro" du titre n'a sans doute jamais eu autant de sens que dans ce passage, et le mangaka Daichi Matsuse parvient à mettre tout ceci en images avec la force, l'intensité et l'émotion qu'on était en droit d'attendre.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Takato

16.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News