Rain Man Vol.4 - Actualité manga

Rain Man Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 14 April 2021

En parcourant le carnet de théories de son arrière-grand-père Ruyo Amamiya, Taki a commencé à entrevoir de bien étonnantes vérités, à commencer par le fait qu'il n'est sans doute pas le premier "rain man" de l'histoire. Hideyoshi Toyotomi, Napoléon Bonaparte, ou même l'être que la Bible a appelé Noé... sont autant de personnalités ayant marqué les siècles, et qui auraient vraisemblablement eu un cerveau quantique, les ayant connectés à l'infinité de mondes parallèles en leur permettant d'atteindre leurs buts. De possibles vérités qui intriguent de plus belle notre héros, et le poussent à se poser encore plus de questions. En tête: qui a expliqué à Ren le livre, l'a incité à exprimer ses pouvoirs, puis l'a poussé à se suicider tout en donnant des ordres à Taki...

Yukinobu Hoshino continue d'aller très loin dans son sujet, et ce n'est certainement pas ce quatrième tome qui va montrer le contraire, au gré des nouvelles avancées de Taki. Des avancées qui, en plus d'être toujours aussi étranges, commencent à être particulièrement inquiétantes. Car d'un côté, l'exploitation des mondes parallèles donne lieu à des faits bizarres mais qui rentrent parfaitement dans le trip jusqu'au boutiste de l'auteur, comme une arbre géant fusionnant avec une faculté ou des bâtiments apparaissant comme par magie, tout en s'installant dans l'esprit des gens comme des choses ayant toujours existé. Mais d'un autre côté, les pérégrinations de Taki et de son entourage les poussent à se frotter à de nouveaux phénomènes plus dangereux, à commencer par l'arrivée d'un enfant réincarné, en qui notre héros retrouvera quelqu'un qu'il connaît bien... Pour quel résultat ? Et pourquoi Ren s'est-il alors suicidé" ? Avec désormais, en toile de fond, la possibilité de l'anéantissement du monde (enfin, de "ce" monde), l'oeuvre de Hoshino se pare encore d'un enjeu supplémentaire.

Mais bien souvent, tout ceci ne semble être qu'une bonne occasion pour le mangaka de continuer à explorer nombre de choses autour de la parapsychologie, du cerveau, de la consciences, des phénomènes quantiques... Et c'est alors qu'il exploite nombre d'idées liées à cela: le syndrome du savant, le concept d'ami imaginaire, la résonance morphique, l'expérience du chat de Schrödinger, celle du suicide quantique, l'idée d'interprétation des mondes multiples... soit autant de choses tantôt simplement évoquées rapidement, tantôt plus cruciales dans le récit. Mais dans tous les cas, tout se raccroche bien à l'histoire au fil des pages, y compris à certaines des parties précédentes de la série.

Finalement, le principal défaut de la lecture, c'est sûrement que Hoshino y oublie plus d'une fois la notion de rythme propre au manga, dans la mesure où certaines choses semblent parfois narrées en bloc et à la chaîne. Mais dans les faits, le récit alambiqué du maître a toujours ce quelque chose qui happe, qui intrigue, qui va au bout de ses idées, le tout restant en plus servi par un travail visuel fourmillant d'idées.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News