Rain Man Vol.2 - Actualité manga

Rain Man Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 06 April 2021

Taki Amamiya a appris une bien étrange vérité sur lui-même: il n'a pas de cerveau, et pourtant il peut vivre, penser, agir comme tout un chacun... et il n'est certainement pas au bout de ses surprises depuis qu'il a pu entrer en contact avec Ren, qui semble être le fantôme de son frère jumeau caché, un fait invraisemblable qui est encore entouré de bien des mystères...

Avec un premier volume particulièrement copieux, ce deuxième tome voit notre héros se frotter à deux problèmes en particulier, à commencer par la suite et fin de l'affaire autour de la dangereuse gourou Asuna Tendo, qui a la capacité de manipuler les gens à distance grâce à de sondes cérébrales... Comment pourra-t-elle être arrêtée ? Par la suite, les pas de Taki l'amènent, avec l'équipe du professeur Saiki, jusqu'aux côtés de Seiji Moai, un chercheur souhaitant lui présenter B-Rain, un robot simulateur de fonctions cérébrales... mais que cache cet homme ? Quelles sont ses ambitions réelles ? Et à quoi Taki va-t-il encore se retrouver confronté suite à sa rencontre avec ce robot pas comme les autres ?

L'intrigue globale suit ici un schéma assez standard, nous permettant encore d'entrevoir un petit peu plus de choses sur Taki, sur son passé, son son possible lien exact avec son frère, tandis que sa faculté à agir en humain malgré son absence de cerveau constitue un mystère central toujours aussi stimulant. Mais une nouvelle fois, les grandes lignes du scénario semblent surtout être un prétexte à Yukinobu Hoshino pour poursuivre tout un abord immersif autour de son sujet de base. Sont alors évoquées, de nombreuses théories autour du cerveau, de la conscience, de la parapsychologie... Et entre les informations du nerf optique permettant ici à notre héros de voir les mouvements au ralenti, l'"effet mouton-chèvre", une théorie sur l'une des plus célèbres peintures de Michel-Ange, ou encore l'hypothèse de "l'esprit bicaméral" entre autres choses, le mangaka a toujours autant la volonté d'être pointu, d'exploiter ses idées jusqu'au bout, quitte à perdre un lectorat qui ne serait pas suffisamment concentré et attentif.

Mais le jeu en vaut la chandelle, car Rain Man reste sur bien des points un récit assez unique et fascinant. Encore plus au vu du travail visuel du mangaka. Si l'on regrettera quelques corps encore trop statiques, on est en revanche séduit par la précision des décors (notamment les immeubles au début, qui ont parfois un petit quelque chose du Domu de Katsuhiro Otomo), par plusieurs angles, ou par certaines idées de mise en scène vraiment cools, à l'image de cette projection d'yeux vers le début.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News