Ragnarok Gai Vol.2 - Actualité manga

Ragnarok Gai Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 07 May 2019

Traqué par l'armée et craint par le monde entier, Gai est toujours en fuite. Blessé par l'un de ses anciens camarades d'unité, revenu d'entre les morts à l'état de machine, il est récupéré par une infirmière ambulante, prête à soigner l'individu le plus dangereux du monde. Mais sa navette est réquisitionnée de force par deux étranges individus : un colosse, et un mystérieux vieillard fasciné par la science...

Après une entrée en matière plaisante et à mi-chemin entre un Cobra et Hokuto no Ken, le récit reprend des allures Space Opéra effréné avec un second tome consacré en grande partie à l'affrontement entre Gai et Cloud, l'ancien chef des 30.Satan, revenu d'entre les morts. Néanmoins, Tsuguo Okazaki prend ici son temps de manière à ne pas créer un récit trop linéaire. On se demande même, dans un premier temps, où il veut en venir avec cette rencontre avec l'excentrique binôme, avant que ses intentions paraissent de plus en plus claire. Les événements narrés permettent alors de mener l'univers un peu plus loin : quelques nouvelles données sur l'histoire de la série sont apportées, et cette rencontre avec l'étrange vieillard raconte quelque chose dans l'épopée du fugitif qu'est Gai. Reste à voir comment cette intention sera exploitée par la suite, mais le programme promis par l'auteur est intéressant.

Au-delà de ça, ce second tome séduit par son déluge d'action, puisque les affrontements restent très présents dans cette suite de Ragnarok Gai. Tout comme dans Cosmo Police Justy, le mangaka prouve son amour pour les combats orientés SF, en abandonnant cette fois toute idée de recopier Hokuto no Ken. Aussi, on sent que l'auteur a pris de l'assurance depuis la première série qu'on lui connait, puisque les affrontements proposés sont plus vifs, mais aussi plus violents. Tsuguo Okazaki semble aussi prendre davantage son temps, puisque l'issue du duel contre Cloud sera à découvrir dans le troisième tome de la série.

La comparaison avec Cosmo Police Justy n'est pas erronée car si on devait résumer ce second tome, c'est qu'il porte plus loin toutes les manies de l'auteur, qui avait davantage d'expérience (et peut-être plus de liberté?) sur Ragnarok Gai. L'intrigue prend un peu plus son temps, mais le goût de l'auteur pour l'action et le drame restent présent. Il créé aussi une vraie dynamique chez ses personnages, aussi on espère que l'alchimie entre le héros et la jeune infirmière, et pourquoi pas l’excentrique vieux scientifique, apportera quelque chose d'encore plus consistant par la suite. Le scénario, de son côté, garde de grandes zones d'ombre, mais n'oublions pas que la série totalise sept tomes et a encore le temps de les éclaircir.

Ainsi, la première bonne impression de Ragnarok Gai se voit confirmée dans ce second opus. La lecture est dynamique, et on sent que le mangaka plante quelques ambitions pour le futur de l’œuvre. A voir de quelle manière celles-ci seront exploitées, mais il y a de quoi être curieux de le découvrir.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News