Puella Magi Kazumi Magica - The innocent malice Vol.1 - Actualité manga

Puella Magi Kazumi Magica - The innocent malice Vol.1

Rédaction
Lecteurs
5 /20

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 21 Mars 2014

Après le Puella Magi Madoka Magica original et son spin-off The Different Story, les éditions Doki Doki continuent d'exploiter la populaire licence Puella Magi en nous amenant cette fois-ci Puella Magi Kazumi Magica, une série en 5 tomes qui met de côté Madoka Kaname et les autres héroïnes de la série originale pour nous présenter de toutes nouvelles combattantes, ainsi qu'une ambiance assez différente... Pour le meilleur ou pour le pire ?

Tout commence quand Kazumi, une jeune fille énergique, se réveille, nue et amnésique, dans une malle dont elle a vite fait de sortir, pour se retrouver face à celui qui est peut-être son ravisseur, et avec lequel elle va plutôt sympathiser. Après s'être empiffrée et avoir discuté avec lui, elle se retrouve prise dans une manigance où elle devra démêler le vrai du faux. Cette petite aventure lui permet de recouvrer des fragments de sa mémoire, tandis que débarquent de nulle part deux filles qui semblent la connaître, les dénommées Umika et Kaoru. Ainsi Kazumi se remémore-t-elle l'essentiel : elle et ses deux amies colocataires, suite à un pacte, sont devenues des Puella Magi, destinées à combattre des sorcières cherchant à désespérer les gens pour s'emparer de leur âme !

La première question que l'on se pose concerne évidemment l'indépendance de cette nouvelle histoire : peut-elle se lire sans rien connaître des PMMM ? La réponse est oui, mais difficilement, le concept de la saga PMMM étant redonné ici de façon assez confuse et disparate, certains éléments comme les Soul Gem étant même très mal présentés. Mieux vaut donc connaître avant les aventures de Madoka et ses compagnes, histoire d'être sûr de bien assimiler les bases.

Après une introduction assez mouvementée, le tome présente assez rapidement chacune des trois héroïnes, qui sont des clichés sur patte. D'un côté, on a Kaoru, la grande sportive jouant au football, tandis que de l'autre, on trouve Umika, jeune romancière à succès, intelligente et posée. Chacune des deux dévoile brièvement ses compétences de Puella Magi, sa technique de combat, et explique également le souhait qu'elle a fait au moment de passer le pacte. A part ça, pas grand chose à signaler, si ce n'est la volonté de l'auteur de montrer par petites touches humoristiques le lien fort qui semble exister entre ces deux-là et leur troisième colocataire, Kazumi. Quant à cette dernière, elle campe une jeune héroïne vive et plutôt amusante, qui doit redécouvrir ses pouvoirs de Puella Magi suite à son amnésie. Cette question de l'amnésie de la jeune fille reste la principale énigme de la série. Quel est son passé ? Comment s'est-elle retrouvée dans la malle ? Et quel est le voeu qu'elle a formulé au moment de passer son pacte de Puella Magi ? Ces questions taraudent le lecteur... alors même que les auteurs n'en font aucun cas pour l'instant, se contentant de les évoquer très brièvement.

C'est précisément là que les défauts du volume commencent sérieusement à se montrer. Après un début brouillon, les auteurs ne cherchent pour l'instant pas à entretenir de mystère ou de suspense, et préfèrent s'axer sur de la tranche de vie mignonne et plutôt humoristique qui se révèle surtout insipide. Pire, certaines interrogations que l'on se pose forcément ne sont pas du tout présentes : nos héroïnes, qui vivent ensemble, ont-elles des parents ? Espérons que cette question légitime soit abordée plus tard... L'impression brouillonne se poursuit ensuite avec des événements très mal amenés, à commencer par l'arrivée d'un seul coup de quatre autres Puella Magi présentées à l'arrache, alors qu'elles ont un rôle de prime importance puisqu'elles forment une équipe de choc avec nos trois autres héroïnes. Même topo pour l'énigmatique Puella Magi solitaire qui agit contre nos héroïnes : elle ne fait qu'apparaître, s'opposer à Kazumi et aux autres, mais les auteurs ont beaucoup de mal à lui offrir une aura de mystère.
Enfin, la confusion qui règne régulièrement est encore enfoncée par des visuels très approximatifs. Entre un découpage confus (surtout lors des quelques scènes de combat qui sont illisibles), un coup de crayon pauvre et grossier (qui peine à faire ressortir l'aspect mignon de Kazumi alors que ça semble être l'un des principaux objectifs du tome), des personnages aux silhouettes et visages changeants et des sorcières au design simpliste, il devient d'autant plus dur de se passionner pour cette série qui commence de façon assez laborieuse...

Soyons francs : Puella Magi Kazumi Magica possède quelques mystères qui peuvent tout à fait rendre la série plus prenante par la suite, si tant est que les auteurs aient l'envie d'entretenir cette part de mystères. Mais pour l'heure, on a droit à une mise en place poussive, avec un graphisme et une narration beaucoup trop inégaux et confus, des personnages qui peinent à se dégager du lot, une tentative plutôt ratée d'ambiance plus mignonne, humoristique et fan-service que Puella Magi Madoka Magica. L'autre problème est d'ailleurs là : effacer l'ambiance plus sombre et dramatique de la série de base, c'est effacer ce qui fait normalement la principale force de la saga Puella Magi...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
7 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs