Puella Magi Kazumi Magica - The innocent malice Vol.3 - Actualité manga

Puella Magi Kazumi Magica - The innocent malice Vol.3

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 31 Juillet 2014

Kazumi retrouve petit à petit certains fragments de sa mémoire, encore plus depuis qu'elle a rejoint le groupe des Pléiades, formées de plusieurs Puella Magi qui affirment avoir été à ses côtés autrefois. C'est en leur compagnie que la jeune fille poursuit sa mission : la chasse aux sorcières. Mais très vite, elle reste stupéfaite par ce qui se déroule sous ses yeux : au lieu de chasser des sorcières, elle se retrouve à combattre d'autres Puella Magi ! Pourquoi ses compagnes se battent-elles contre d'autres Puella Magi ? Pourquoi Yüri ou Ayase s'en sont-elles prises à elles ? La vérité n'est plus très loin pour Kazumi, et elle sera terrible...


Dans un début de tome chaotique où la mort frappe ou frôle certaines compagnes de Kazumi, l'heure est venue pour notre héroïne de découvrir toute la vérité sur son passé, mais également sur l'objectif des Pléiades et sur le rôle réel des énigmatiques Soul Gems. Les souvenirs de de la jeune fille reviennent enfin, et elle voit peu à peu se démêler le vrai du faux, tandis que le groupe des Pléiades semble peu à peu se fracturer, de dangereuse manière...


Ce tome-charnière, qui révèle donc énormément de choses, aurait donc pu être très intéressant... si tout n'y était pas aussi mal fait. Du volume, on retient principalement la thématique, déjà vue dans Puella Magi Madoka Magica, du statut des Puella Magi dont le destin ne peut qu'être funeste, thématique que les auteurs tentent d'approfondir en proposant une forme de rébellion des Pléiades face au système et à ses problèmes. Malheureusement, on a du mal à y croire, certains éléments venant contredire l'essence même de Puella Magi Madoka Magica. La cohérence de la saga en pâtit, d'autant que le caractère de la plupart des jeunes héroïnes évolue de façon beaucoup trop abrupte, certains changements de comportement étant amenés n'importe comment.


Les plus gros problèmes viennent donc du travail de Takashi Tensugi, où il n'y a pas grand-chose à sauver. En plus d'un rendu visuel toujours aussi brouillon, d'un graphisme pauvre où les personnages sont rarement égaux d'une page à l'autre, et de scènes d'action illisibles, ce sont surtout les gros problèmes de narration qui sautent aux yeux. L'auteur passe très souvent du coq à l'âne, ne prend pas le temps de poser les choses, et expédie les choses les plus importantes, à commencer par la psychologie des héroïnes, insignifiante. Le meilleur exemple de cette calamité est sans doute le manque d'application sur les désillusions de chacune des héroïnes qui, tout aussi variées soient-elles, tiennent en même pas deux pages chacune et sont pour certaines à la limite du ridicule.


C'est vraiment dommage, car le principe de la rébellion des Puella Magi, même si elle prend une forme un peu ridicule, apporte une idée intéressante dans la saga, de même que le passé de Kazumi. Mais rien n'y fait : les incohérences sont trop flagrantes et le travail narratif et visuel est trop mauvais pour que l'on arrive réellement à s'intéresser à cette série, qui s'enfonce de plus en plus.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
6 20
Note de la rédaction