Prisonnier Riku Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 22 April 2015

Tandis que Riku n’a réussi à glaner que de vagues informations qui permettraient une évasion, Renoma a finalement obtenu les véritables plans du pénitencier de la part de Yamaoka. Leur projet se concrétise donc petit à petit, mais Riku se sent terriblement inutile. C’est pourtant lorsqu’il pénètre un autre bloc de la bâtisse qu’il fait une rencontre qui pourrait lui être essentielle pour la suite du projet.


Nous sommes clairement entrés dans le vif du sujet de Prisonnier Riku puisque l’évasion du héros et de Renoma est au cœur du récit. Et après avoir suivi attentivement le plan du leader de la 27ème menuiserie pour s’approprier les plans de la prison, le lecteur est maintenant invité aux côtés de Riku qui cherche tant bien que mal à trouver de nouvelles pistes pour mettre ses projets à exécution. Pour cela, Shinobu Seguchi amène son héros visiter une nouvelle facette de la prison tout en exploitant quelques pistes déjà évoquées précédemment dans l’intrigue, le tout donnant lieu à une avancée captivante qui pourrait bien aboutir à de nouveaux développements des thématiques de la série. Reste à savoir maintenant si Riku pourra gagner quelques renseignements, tout en apprenant à connaître un nouveau personnage riche d’intérêt !


L’intrigue progresse donc à bon rythme depuis que Riku et Renoma sont officiellement devenus des frères d’armes et de sang, mais la série ne délaisse jamais ses autres axes de développement. Le chapitre décrivant une journée type au pénitencier renforce le côté « tranche de vie » de cette bande de compagnons auxquels on s’attache toujours un peu plus, compagnons qui ont d’ailleurs droit à leur petit moment de coup de projecteur narratif. On découvre ainsi les raisons de l’incarcération de certains amis de Riku, ou alors à un drame qui va frapper l’un d’entre eux, un moment particulièrement poignant qui vient boucler cet opus de manière amère tout en soulevant l’optimisme d’une bande de camarades décidée à se serrer les coudes en toutes circonstances dans un monde où les démunis sont considérés comme des résidus. Peu importe les moyens, le mangaka parvient donc à appuyer le côté social de son œuvre en gardant une certaine justesse et en ne partant jamais trop dans l’excès.


Le niveau global de Prisonnier Riku étant très haut, il n’est pas étonnant qu’un tome « classique » comme celui-ci soit bourré de qualité et captive notre attention qui ne faillit jamais. La suite s’annonce d’ores et déjà prometteuse avec l’entrée en scène d’un nouveau personnage et l’auteur n’oubliant jamais les éléments implantés dans les opus précédents, on a hâte de découvrir ce qu’il a en tête. Heureusement que le rythme mensuel nous permet de nous rassasier régulièrement, car Riku fait office de sacrée drogue dans le manga d’action actuel.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News