Priest - Graphic Vol.8 - Actualité manga

Priest - Graphic Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 13 July 2020

Netellafim veut racheter ses péchés et aspire à vivre en paix au milieu des hommes, en redevenant elle même humaine! Mais Isaak s'en moque et lui promet que lorsqu'il sera rétabli, il viendra réclamer sa vengeance, qu'elle soit juste ou non!
Pendant ce temps, Dudley veut se débarrasser des hommes du cirque qui accompagne l'ange déchu, et cela tourne rapidement au massacre!

L'attente fut longue, mais celle ci est largement récompensée par un volume absolument incroyable, les précédents l'étaient également, mais celui passe encore un cap dans la sauvagerie...et on adore ça!

Dans un premier temps on pourrait penser qu'on se dirige vers le calme et la paix, Netellafim rejetant tout affrontement, refusant la vengeance alors même que ses camarades ont été maltraités...elle aspire à la tranquillité et propose à ses amis de construire leur propre maison afin d'y vivre sereinement, isolé du reste du monde, leur propre havre de paix rien qu'à eux!
Elle confronte Isaak et refuse là encore de l'affronter, le questionnant sur le sens de sa vengeance...
Mais dans ce titre rien ne se termine jamais bien, et si les personnages peuvent se bercer d'illusions, le lecteur sait très bien ce qu'il en est...
Ainsi il ne faut pas attendre longtemps pour que le rêve tourne au cauchemar!

Un massacre totalement injuste a lieu, aussi froid que cruel...mais ce massacre n'est que le prélude à un autre d'une toute autre envergure!
Les fanatiques pénètrent dans Windtale et tuent tout ce qui bouge, hommes, femmes, enfants sans la moindre distinction!

On ressent alors un étrange sentiment ambivalent...si on ne peut bien évidemment pas cautionner de tels actes sanguinaires que rien ne justifie, on ne peut s’empêcher de ressentir du dégoût envers les habitants de la ville et penser qu'il mérite ce qui leur arrive, et pour autant on ne peut pas non plus prendre le parti des prétendus messagers de Dieu!

Et c'est à ce moment que le volume prend encore une ampleur insoupçonnée avec l'entrée en scène de Coburn et de ses compagnons, eux aussi guidés par la vengeance après la mort de Calio!
Et clairement à partir de là tout ce qui va suivre va posséder un souffle épique incroyable, avec des personnages qui pètent la classe (les frères de Calio en tête)!

Dans ce tome on ne sait plus où se situe la justice, la frontière entre le bien et le mal a totalement éclaté: les représentants du "bien" commettent des actes ignobles, ceux qu'on devraient logiquement considérer comme les "héros", règlent leurs problèmes dans la plus extrême des violences...et le pire c'est qu'Isaak n'est même pas encore entré en scène!

Un volume absolument incroyable!


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

19 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News