Priest - Graphic Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 16 Febuary 2017

Priest! Voilà un titre au parcours compliqué!
Ayant vu le jour en 1998 en Corée, des mains de Hyung Min Woo, un auteur possédant peu d'expérience, mais un style graphique clairement à part, il aura fallu attendre 2003 pour que la série débarque dans nos latitudes sous l'égide de Tokebi, éditeur spécialisé dans les Manhwas (bande dessinée venant de Corée, il est toujours bon de faire des rappels)! Tout d'abord dans un magazine puis sous format relié.
La série n'a jamais été jusqu'à son terme malgré une réédition en 2007 toujours avec le même éditeur! Malheureusement ce dernier a du mettre un terme à ses activités, nous laissant orphelin de plusieurs séries (notamment du très bon Yureka, mais ça, c'est une autre histoire) et sonnant à priori définitivement le glas de Priest en France.
Certains ont pu se consoler avec une adaptation en film, bien que celle-ci soit assez douteuse, mais à part des bons souvenirs et une énorme déception, nous en étions restés là!

La frustration était donc totale, mais voilà que bien des années plus tard Pika annonce une nouvelle réédition nous promettant cette fois que la série ira jusqu'à son terme!
Connaissant le sérieux de l'éditeur, nous n'avons désormais plus d'excuse pour découvrir ou redécouvrir ce titre qui possède une identité forte!
D'autant que pour l'occasion l'éditeur nous offre le titre dans sa collection "Graphic" avec un format plus volumineux, mais correspondant à une édition reliée (deux tomes en un)...en route donc pour ce voyage sanglant et mystérieux!

Une ville abandonnée par tous à l'exception des morts qui ont repris vie. Ils se dirigent vers un homme seul, solidement armé, portant une tenue de prêtre! Ce dernier dégaine et commence à massacrer les zombies lorsqu'un autre prêtre récitant des psaumes s'adresse à lui et lui promettant la mort!
Le premier est Ivan Isaac, un homme ayant vendu la moitié de son âme au diable en quête de vengeance, parti dans une quête meurtrière pour éliminer Temosare et ses douze disciples!
Le second n'est autre qu'un démon dans un costume de prêtre, il est le onzième disciple et attendait la venue de son ennemi pour l'éliminer pour la gloire de son maître!
La lutte va être terrible et sanglante, mais ce ne sera que le commencent d'un long périple au bord des rives de l'enfer!

Quel plaisir d'avoir la possibilité de redécouvrir cette série! Ceux qui, comme moi, étaient passés à côté à l'époque et refusant de se lancer dans la recherche de tomes introuvables en sachant très bien qu'ils n'auraient jamais la fin de la série, ne pouvaient que se réjouir de l'annonce de Pika!
Le volume est imposant, le format est idéal, la couverture est à la fois explicite (la série sera violente) et intrigante...tout est réuni pour ne voir que ce premier tome sur les étals de nos revendeurs! Et c'est donc avec une grande joie qu'on se jette sur cette lecture...

Tout commence par la préface de Raymond Swanland, un illustrateur de talent s'étant spécialisé dans la fantasy et le gothique, s'occupant des illustrations de la série aux Etats Unis...il nous fait partager son amour pour Priest, mais une phrase à la fin vient nous heurter: "...à la fois j'aimerai voir la série se poursuivre...et en même temps, je serai ravi qu'elle reste en suspens". Comment ça en suspens?? Qu'en est-il de la promesse de l'éditeur d'avoir enfin une conclusion à la série? Voilà qui n'est pas pour nous rassurer avant même de commencer la lecture...
Mais pour le moment, passons, et jetons-nous justement dans cette lecture!

L'action se situe dans une ambiance de western, tout semble le confirmer, qu'il s'agisse des armes, des tenues vestimentaires, des attaques de trains, il est même fait mention du Tennessee...donc effectivement nous sommes aux Etats Unis aux environs du 19e siècle, début 20e...la suite nous le confirmera!
De grandes cases, très graphiques, sans le moindre texte, nous accompagnent pour cette découverte de la série, et rapidement on découvre notre héros, grand, charismatique, silencieux...on pense alors à l'homme à l'harmonica de "Il était une fois dans l'Ouest", d'autant qu'ils sont tous les deux en quête de vengeance, la différence c'est que Ivan traque des démons, un peu à la manière de Guts, et là aussi les ressemblances sont nombreuses!

Mais pour le moment, alors que cette édition rassemble deux tomes de la série, peu de questions trouveront leurs réponses, quasiment presque tout ce qui est présenté ne sera qu'action et massacre...quelques éléments ouvriront sur des pistes de compréhension, des noms seront cités, quelques flash-back nous présenteront des personnages, certains déjà disparus, mais peu de détails seront dévoilés et on ignore comment et pourquoi Ivan a vendu son âme (du moins la moitié) et qui  sont ces fameux  Temosare et ses apôtres!
Mais pour l'heure l'auteur nous accroche surtout avec un rythme frénétique et des scènes d'une sauvagerie étonnante, le titre se veut sanglant, malsain, personne n'étant épargné, pas  plus les femmes que les enfants et sans concessions!
On est donc à la fois subjugué par cette sauvagerie qui nous pousse à tourner les pages et cette curiosité qui ne demande qu'à être assouvie!
Le choix de l'auteur est donc particulièrement intelligent, un peu à la manière de Kill Bill (qui est postérieur à Priest), nous découvrons donc d'abord le personnage principal, nous assistons à un massacre vengeur et seulement après les explications et les raisons de tout ceci nous seront données!
Le lecteur est donc happé dans un univers à la fois bien connu (le western), véhiculant tout un tas de fantasmes et de croyances (vrai sou faux, ici peu importe), permettant de mettre en scène des personnages sans foi ni loi tuant femmes et enfants (comme souvent dans les westerns) avec des éléments de magie noire et de satanisme entraînant le titre dans une noirceur encore plus frappante!

Le personnage de Ivan Isaac est encore à ce stade très mystérieux, on sait qu'il n'est plus totalement humain, mais est-il pour autant un démon? On le découvre borderline perdant le contrôle et essayant de tuer une femme n'ayant rien à voir avec les démons. Il apparaît également peu concerné par ce qui ne concerne pas sa quête de vengeance, laissant massacrer de nombreux passagers d'un train alors qu'il a les moyens d'intervenir et de sauver des vies!
Ce premier opus introduit également un personnage féminin à priori assez fort, chef d'une bande d'assassins...
Pour le moment nous avons donc un binôme de personnages des plus atypiques, anti héros par excellence, penchant plus du côté obscure que vers la lumière, ce qui vient encore assombrir le titre et le rend d'autant plus intrigant et donc prenant!

Il faut bien évidemment parler de la patte graphique de l'auteur: son trait est très épais, très anguleux, renvoyant plus aux comics qu'aux mangas, mais d'une beauté saisissante! Ses personnages sont expressifs  et possèdent un grand charisme!
Les arrières plans sont souvent vides, laissant apparaître un style épuré du plus bel effet et renforçant les jeux de clair / obscure fortement marqués par beaucoup de noir.
La narration est très dynamique et le format vient renforcer ce côté espacé laissant la place à de grandes cases, voyant même régulièrement des pages pleines!

Pika nous offre une belle édition, toutefois un peu chère (18€), mais qui se justifie par le format, sans oublier que nous avons deux tomes en un!
A noter toutefois des taches circulaires apparaissant à plusieurs reprises (quatre à priori) venant gâcher  les magnifiques pages!

Une entrée en matière quasi parfaite dans un univers sombre et violent qui ne demande qu'à dévoiler ses secrets...en espérant que ce soit le début d'une aventure épique qui trouvera sa conclusion!


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

18 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News