Plus Jeune que Moi Vol.1 - Actualité manga

Plus Jeune que Moi Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 10 July 2017

En cette année 2017, les éditions Akata inauguraient leur nouvelle collection de shôjo « Feel Good », des shôjos plus légers, à moindre enjeu que ce qu'ils ont eu l'habitude de nous proposer. C'est ainsi qu'est arrivé au sein de leur catalogue Plus jeune que moi, premier manga de Chihiro Hiro, qui comptera trois volumes au total.


On y retrouve la jeune Mihoro, lycéenne à la tête d'une grande fratrie, qui va se lier d'amitié avec un garçon plus jeune qu'elle, Miyao. Il lui rappelle le benjamin de ses frères, ce qu'elle ne va pas tarder à lui faire remarquer, sans aucune mauvaise attention.


« C'est pas parce que je suis plus jeune que toi que ça fait de moi ton petit frère ! »


 C'est ainsi que Miyao fait comprendre à la jeune fille qu'il ne la voit pas seulement comme une amie et que s'achèvera la relation paisible entre ces deux-là, comment réagira Mihoro ?


On a là un pitch de départ somme toute assez classique dans bon nombre de shôjo manga. Mihoro est dépeinte comme une jeune fille responsable, généreuse et dévouée aux autres, notamment ses proches. C'est ce trait de caractère qui l'amène à rencontrer Miyao (elle lui offre son aide alors que son vélo vient de le lâcher sur le chemin du lycée) Miyao est, quant à lui, un garçon plutôt mystérieux au premier abord étant donné qu'on ne le perçoit que sous le prisme du regard de Mihoro. Par la suite, il se révélera comme un garçon plutôt capricieux, mais déterminé et honnête, surtout quand il s'agit de la jeune fille.


On le comprend rapidement, ce n'est pas l'originalité qui compte dans ce titre. Ce shôjo représente exactement cette nouvelle collection des éditions Akata : des shôjos rafraîchissants, sans prise de tête qui nous offre un bon divertissement. La longueur de la série, 3 tomes est très bien pour ce genre d'histoire, juste assez pour en profiter pleinement avant que cela ne prenne le risque d'être redondant. En espérant qu'Akata reste sur cette optique de séries courtes pour cette collection.


Le dessin est, quant à lui, très bon pour un premier manga, tout à fait en accord avec les codes habituels du shôjo. Les amateurs/trices du genre en seront ravis ! L'auteure n'utilise pas à outrance les trames d'arrière-plan qu'on retrouve dans bon nombre de titres de ce genre (les petites fleurs qui volent, leurs cœurs...) ce qui nous donne des pages qui respirent, bien qu'elles manquent peut-être parfois de décors. Il y a un joli travail au niveau des expressions des personnages, tout particulièrement chez Miyao, dont nous pouvons deviner une partie de ses pensées simplement grâce à elles. Une petite mention spéciale au dessin des yeux qui contribue à ce rendu très aéré et expressif des visages.


L'édition est de qualité et la traduction très correcte, le ton et le langage étant en parfaite adéquation avec l'âge des protagonistes. On regrettera peut-être quelques mots et expressions qui risquent de mal vieillir.


Plus jeune que moi tient toutes ses promesses et est une parfaite lecture pour cet été, à la plage, en prenant un bon bain de soleil !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News