Petits vélos (les) Vol.5 - Actualité manga

Petits vélos (les) Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 03 August 2020

Véloutre en a bien conscience: la fréquentation de la partie vélos du Strade Bianche fonctionne moins bien que la partie café/restaurant... et c'est en tirant parti de certains conseils qu'il décide de lancer un nouveau service: la location de vélos ! Même en faisant ça, la fréquentation risque de ne pas décoller tout de suite... mais par la force des choses, un intéressé vient louer un vélo de route dès l'ouverture pour pouvoir arriver à temps à son nouveau job. Et à cet instant, ni Véloutre ni Yôko ne peuvent savoir que ce nouveau client, André, deviendra vite fidèle et régulier.

Assurément, ce 5e volume des Petites Vélos se voit grandement dynamisé par l'arrivée d'André, nouveau personnage dont on va suivre la naissance du goût pour de vélo au gré de plusieurs chapitres, comme une sorte de petit fil rouge franchement bienvenu. A partir de sa première location lui permettant d'arriver à temps à son nouveau travail tout en découvrant les sensations propres au vélo, ce nouveau personnage haut en couleur développera vite un intérêt plus prononcé pour le deux roues, avec notamment l'envie de continuer à louer un vélo, jusqu'à avoir assez d'économies pour en acheter un puis pour partir vivre sa première escapade solo, celle-ci étant assez rafraichissante. De plus, c'est évidemment l'occasion pour Véloutre d'apporter ses petits conseils, et pour la mangaka Keiko Koyama d'offrir quelques nouveaux petits focus, par exemple sur l'aspect financier ou sur les différents types de vélos.

Mais bien sûr, au-delà du cas André, bien d'autres choses nous attendent ici: un pique-nique sous les cerisiers, la participation à de nouveaux types de courses avec le Granfondo (vraiment plaisant avec ses haltes, ses dégustations des spécialités locales, et les motivations différentes et parfois rigolotes des personnages) et le Critérium (surtout vécu du point de vue de Capy en bénévole), une petite plongée dans le monde du vélo virtuel aux côtés du hamster Eddy Quenottes... Autant de choses parfois rapides au vu de la brièveté des chapitres, mais variées et globalement dépaysantes, surtout sous le dessin animalier un peu enfantin de l'autrice.

Petite lecture toujours aussi rafraîchissante dans son genre, Les Petits Vélos s'offre donc ici un volume souvent très plaisant, notamment grâce au petit fil rouge que constitue la découverte du vélo et de ses joies par André.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News