Orient - Samurai Quest Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 02 December 2020

En échouant à l'épreuve du sabre, Musashi risque bien de voir son rêve de toujours partir en fumée, puisque son âme noire semble signifier qu'il ne pourra jamais utiliser un sabre kitetsu. Tandis que ses amis Kojirô et Tsugumi étaient partis combattre le kishin tout en ayant confiance en leur compagnon pour se relever, notre héros était pourtant proche de la déprime... mais l'intervention du mystérieux bushi vagabond Shirô Inukai en a décidé autrement. Ce dernier, s'intéresse de près à Musashi, car il y a bien compris qu'une force bien plus puissante se cache en lui... une force qu'il convoite ! Après avoir posé de gros problèmes à Musashi dans l'espoir de faire apparaître sa véritable puissance et s'en emparer, Shirô est alors parti à l'assaut de Kojirô et de Tsugumi. Musashi arrivera-t-il à temps pour les sauver ? A-t-il seulement la puissance nécessaire pour ça ? Et si oui, quelle est donc exactement cette force ?

C'est donc forcément un cinquième volume très orienté action qui nous attend ! Et de ce côté-là, Shinobu Ohtaka et ses assistants font plutôt du bon boulot, dans la mesure où l'affrontement contre Shirô et sa sbire donne lieu à un déferlement de puissance, où le rythme est bien là et où les choses se veulent assez amples, la montagne finissant sens dessus dessous. Un bon moyen de confirmer le goût de la mangaka pour les combats de grande ampleur !

Mais au-delà de l'action pure, l'affrontement a évidemment bien d'autres intérêts. On retiendra par exemple le rôle des compagnons de Musashi, le désir de combattre pour quelqu'un et avec quelqu'un, l'idée un peu opposée que dégage Shirô en restant un vagabond solitaire au point de même considérer parfois sa fidèle acolyte comme un boulet encombrant... et, surtout l'issue de cette bataille qui a une grande importance, entre le rôle de la déesse obsidienne convoitée par Shirô, l'avenir de Musashi concernant la manipulation d'un sabre kitetsu, la vérité sur les "rejetés" de l'épreuve du sabre... sans oublier diverses petites interrogations qui entretiennent de plus belle nos attentes pour la suite. Entre autres, autour de qui est la déesse obsidienne, et du passé énigmatique de Jisai, le père défunt de Kojirô...

La toute fin du volume, elle, s'applique rapidement à ouvrir des perspectives toujours plus grandes sur le monde, et a donc de quoi titiller comme il se doit le parfum d'aventure. En attendant de voir ce que tout ceci donnera, on a un volume prenant autant pour son action que pour ses nouvelles données, pour une série qui confirme petit à petit.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News