One-Punch Man Vol.20 - Actualité manga

One-Punch Man Vol.20

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 30 June 2020

Chronique 2

Les héros de classe S se rassemblent afin d'élaborer une stratégie pour pénétrer dans le camp des démons et libérer l’otage, mais ils ne parviennent pas à se mettre d'accord, d'autant que certains de héros de classe A viennent s'en mêler!
King qui est choisi pour être le fer de lance de la stratégie d'attaque, tente par tous les moyens de faire venir à ses cotés Saitama qui a disparu...

Mine de rien le titre est parvenu à atteindre la double dizaine, pour une série avec un tel concept cela ne paraissait pas forcément évident, et si clairement il y a eu du remplissage (bien trop de chapitres bonus) et des moments moins prenants que d'autres, globalement on ne peut que garder un avis très positif pour ce titre d'une grande fraîcheur!

Ici on commence par une réunion mouvementée qui rassemble la majeure partie des classes S, malgré des absences remarquées. Le ton monte et des héros de classe A viennent se mettre en avant! Ainsi alors qu'on a déjà beaucoup de personnages mal exploités, les auteurs vont en mettre encore de nombreux autres en avant! On va découvrir (ou redécouvrir) une dizaine de héros qui partent au combat avec l'élite des héros et certains sortent vraiment leur épingle du jeu (tant au niveau charisme que puissance), mais on ne se fait pas d'illusion sur leur sort à court ou moyen terme, ce qui est presque regrettable!

Celui qui tire une nouvelle fois son épingle du jeu, qui est vraiment le moteur comique de ce tome, n'est autre que King, un faux héros qui impose le respect, que tout le monde prend pour exemple, mais qui ne possède aucune réelle capacité ni aucun talent (mis à part les jeux vidéos), il est lâche et bien loin du niveau qu'on lui attribut. Et c'est ce décalage (qui a déjà fait ses preuves à de multiples reprises) qui fonctionne le mieux ici!
Mais de vrais combattants de classe S démontrent leurs talents et brillent à leur tour...
On a donc une longue phase d'affrontements entre plusieurs démons et de nombreux héros, avec dans un premier temps les héros qui brillent avant d'être mis en échec par un colosse pour qui seul compte la force...et on en reste là pour le moment!

Un tome amusant et bourré d'action, mettant en avant de nombreux personnages (bien qu'on suppose qu'on ne reverra pas nombre d'entre eux)...mais il y a deux grands absents dans ce tome: Saitama bien sur (on rappelle que même les auteurs ne savent pas quoi en faire, étant donné qu'il tue tout suspens en même temps que ses adversaires), mais aussi Garoh!

Bref un tome vraiment cool, mais qui une nouvelle fois démontre les limites de la série et de son concept. Il faut vraiment que cette partie soit la dernière avant que le titre ne s'essouffle totalement.


Chronique 1

Tout en laissant présager l'entrée en action prochaine de Saitama, le précédent volume de One-Punch Man nous laissait sur un sacré suspense puisque Garoh se retrouvait dans une situation franchement périlleuse... Qu'adviendra-t-il de lui ? Eh bien, il faudra encore attendre pour le savoir. Car concrètement, on ne verra pas une seule fois notre cher "chasseur de héros" dans ce 20e opus. Quant à Saitama, c'est tout juste s'il fait une apparition, le temps d'une case, en train d'errer connement quelque part dans un égout, fidèle à lui-même quoi.

En effet, avec ce tome, ONE et Yûsuke Murata ont, semble-t-il, enfin décidé de passer la vitesse supérieure dans l'attaque finale de l'Association des héros face à l'Association des monstres emmenée par Orochi et son bras droit Scrutt. Cela passe d'abord par la fin des préparatifs, des préparatifs qui ont déjà bien trop duré et qui s'étirent encore un peu ici avec l'irruption de Bogosse Masqué, le numéro 1 des héros de rang A étant bien décidé à s'en mêler... et le résultat est un poil longuet, il faut bien l'avouer, en semblant parfois occuper des pages inutilement. Malgré tout, le cas de l'assez pédant Bogosse Masqué est assez intéressant, Tatsumaki n'a pas son pareil pour les petites réparties franches et cinglantes, King amuse par son intervention où une nouvelle fois il passe pour ce qu'il n'est pas, et on reste plutôt intéressé par certains cas particuliers, comme le fait que Bang et Fubuki soient maintenus à l'écart. Espérons juste que les auteurs en feront quelque chose...

Puis le retour à l'action se fait enfin, et pendant que Tatsumaki et les autres héros de rang S passent la vitesse supérieure, ils peuvent compter sur de nombreux soutiens parmi les rangs A, B et C, comme le veut le plan imaginé par Petit Empereur et les autres. Cela donne, au bout du compte, une bonne dose d'action dans une bataille qui commence sans doute à peine, et où les auteurs finissent surtout par se concentrer davantage sur le combat des héros de rangs A B et C, avec à la clé un petit paquet de nouvelles têtes... et c'est peut-être là que les choses déçoivent légèrement.

En effet, dans cette irruption de nouveaux visages, certains ont certes une certaine allure et se démarquent un petit peu, à l'image de Needlestar ou de Capitaine Mizuki qui ont franchement un chouette look, voire même de l'amusant Narcissik, sorte de copie ratée de Bogosse Masqué. Mais le problème, c'est que dans les faits, l'avalanche de nouveaux visages fait qu'un d'eux ne brille réellement ou, en tout cas, n'intéresse vraiment. C'est déjà pourtant arrivé un paquet de fois que des héros un peu "secondaires" attirent notre attention par le passé, mais là ils sont trop nombreux... et, en plus, offrent un affrontement un peu lambda, sans idées particulières de mise en scène, et avec des techniques/capacités individuelles vite vues. Certes, le coup de crayon de Murata est si intense et vivant qu'il nous emporte quand même, et certains designs de héros ou de monstres sont suffisamment cools, mais on a régulièrement été habitué à mieux, et du coup cela se ressent un peu ici.

En somme, ça reste divertissant, mais on a un peu l'impression que ONE et Murata rallongent la sauce sans montrer spécialement d'inspiration dans la bataille pour l'instant. On se doute bien que c'est aussi fait pour entretenir le suspense concernant Garoh (dont l'absence dans ce tome est frustrante à souhait) ou même l'arrivée de Saitama (qui finira bien par débouler un jour au l'autre), et que cette bataille devrait en toute logique s'intensifier par la suite... mais en attendant, un tome complet comme ça, c'est un peu long. Reste que Murata, de son côté, s'amuse toujours autant avec les jaquettes et ce qu'il y a en-dessous, et que ça continuera avec les tomes suivants.
   

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

13 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News