Noble New World Adventures Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 11 December 2019

Décédé dans notre monde en protégeant deux jeunes filles, Kazuya s'est réincarné dans un univers fantasy sous le traits de Caïn Von Silford, un fils de noble, et depuis il ne cesse d'aller de surprise en surprise dans cet autre monde, la plus grande d'entre elles ayant eu lieu lors de son baptême, où tous les dieux lui ont accordé leur bénédiction alors que normalement un seul d'entre eux aurait dû le faire ! Résultat: à seulement 10 ans, notre héros possède des aptitudes complètements folles, qu'il tâche de garder secrètes... mais pourra-t-il continuer de passer inaperçu lors du voyage vers la capitale pour participer à la soirée des débutants ? En effet, en sauvant sur sa route deux jeunes demoiselles d'une attaque d'orques, il n'a encore aucune idée qu'il vient de rencontrer deux des plus importantes fillettes du royaume...

La nouvelle vie de Kazuya/Caïn continue donc de se faire sous les meilleurs auspices possibles avec la sauvetage et la rencontre de Silk Von Santana, fille de Duc, et surtout de la Princesse Telestia Terra d'Esfort, fille du Roi en personne ! Difficile, pour notre héros, de tomber mieux... et à vrai dire, ça confirme ce qui était déjà visible dans le tome 1: décidément, tout est un peu facile pour Caïn jusque-là, ce qui pour l'instant n'entretient aucun réel enjeu ni aucune difficulté. A partir de là, on continue de suivre cette série sans qu'elle donne l'impression de vraiment décoller, et certains éléments pourraient décontenancer un peu une part du lectorat, comme le fait que la polygamie soit totalement acceptée dans ce monde, que personne ne s'en offusque, et que notre héros de 10 ans se retrouve en deux temps trois mouvements fiancé à deux gamines du même âge que lui et tombées instantanément sous son charme.

Oui, décidément, tout coule trop facilement pour l'instant dans cette série, et ça ne l'aide pas à sortir du lot des isekai tant tout est très classique ! Néanmoins, Noble New World Adventures commence quand même à s'enrichir un peu plus via certains aspects, en tête desquels ce que l'on découvre rapidement du royaume: l'existence des chevaliers, la hiérarchie très stricte entre les rangs (marquis, duc, comte, baron, etc)... De même, on cerne bien que si le roi accorde si facilement à notre héros le titre de Baron pour ce qu'il a fait, la main de sa fille et une résidence, c'est parce qu'il a déjà compris que Caïn possède des talents qu'il vaut mieux avoir dans sa poche... Et ces talents, le jeune garçon pourra continuer de les démontrer dès lors que, sur demande des dieux, il doit créer un divertissement dans ce monde qui en manque. Au programme, donc, la création d'un jeu directement inspiré de notre monde, avec tous les petits à côté que ça implique (aspect financier, construction, importance de créer un jeu pouvant convenir autant aux nobles qu'au peuple plus modeste...). Tout ceci va très vite, mais n'est pas déplaisant à suivre, car la narration est claire, quelques notes d'humour très classiques mais potentiellement efficaces égaient le tout (notamment la petite jalousie/rivalité amoureuse entre Teles et Silk), et le dessin de nini s'avère fluide même s'il reste totalement dans les standards.

Avec ce 2e tome, Noble New World Adventures reste encore un isekai on ne peut plus classique sur tous les points. Mais certains éléments, sans être originaux et sans forcément accentuer les enjeux, parviennent peu à peu à apporter un petit peu plus de consistance. Malgré le très fort goût de déjà-vu, il est possible de se laisser capter par le récit, en espérant tout de même que celui-ci finisse par trouver ses propres marques.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

11.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News