New York New York Vol.3 - Actualité manga

New York New York Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 22 July 2009

« Pleurer n’est pas un signe de faiblesse. C’est un signe d’humanité ! »

Il faut admettre qu’on a tendance, en ce début de tome 3, à se dire « encore ! » alors que Mel a disparu. Et oui, c’est toujours sur lui que ça tombe. Et cela nous permet de progresser avec Kain, nos idées évoluent en même temps que ce personnage, qui devient très proche du lecteur. Ici, ses réactions sont mortifiées et étranges. Le jeune homme refoule sa tristesse, se détruit lui-même en refusant les larmes de couleur. Il reste insensible, annonçant froidement à sa mère que la police, dont il fait partie, ne peut rien faire pour l’aider. Et, alors que Kain arrive enfin à montrer sa douleur, l’enquête prend une tournure … intéressante. On se fie à une certaine Luna, du FBI, qui traque un tueur en série à travers le pays. Et celui-ci semble s’être intéressé à Mel, pour une raison de physique. Le peu que l’on en apprend sur Joey Kline va peu à peu prendre des dimensions conséquentes, et l’on apprécie cet esprit torturé, violent et dérangé, au point que le détester devient difficile. Mais l’espoir que Mel soit vivant subsiste, et son compagnon va tout mettre en œuvre pour le retrouver, se jetant à cœur et corps perdus dans cette enquête qui, s’il échoue, sera probablement la dernière qu’il sera en mesure d’effectuer. Se raccrochant à son travail, tout en restant méthodique mais motivé, Kain va partir chercher son amour enlevé.

On en apprend à peine plus sur Mel, qui reste aussi transparent qu’à son habitude. Pourtant, à force de le voir souffrir à cause de son enfance, son couple, ses mésaventures … On passe sur le côté peu réaliste de cet enlèvement, coïncidence indispensable à la narration, pour en apprécier les conséquences sur le mental du beau blond : sa rébellion, ses faiblesses … D’un point de vue graphique, les femmes ne sont pas représentées aussi bien que les hommes, criant de réalisme : leur poitrine et leurs lèvres sont un peu trop imposantes, par contre Joey est très bien dessiné ! Le tout reste agréable, avec un volume de lecture conséquent mais un découpage pas toujours adapté. La suite d’une excellente lecture qui, si elle est moins crédible, est percutante. C’est l’exploration des sentiments de Joey et de Kain qui nous attend ici, le tout dans un mélange d’action et de suspense. Les dernières pages du tome dont d’ailleurs un véritable supplice …


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News