Naruto - Hachette collection Vol.13 - Actualité manga

Naruto - Hachette collection Vol.13

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 22 Febuary 2021

L'équipe de Shikamaru et leurs alliés, Lee et les ninjas de Suna, ont pu défaire le redoutable quintet d'Oto. Le dernier défi iccombe alors à Naruto : Celui de ramener Sasuke au village. Dans la vallée de la fin, lieu qui marque la frontière du pays du feu, l'héritier des Uchiwa affirme sa détermination à acquérir un puissant pouvoir auprès d'Orochimaru, et qu'importe s'il doit tout sacrifier. Il se replonge alors dans ses souvenirs et comprend que la clé d'une puissance incommensurable réside peut-être dans un duel à mort contre son camarade de l'équipe 7, et ami...

Voilà un treizième volume on ne peut plus charnière pour cette édition grand format de Naruto. Correspondant aux tomes 25 et 26 de la version originale, le pavé met un terme à l'intense arc de la poursuite de Sasuke, via une séquence aussi nerveuse que poignante, qui mène doucement au terme de la première grande partie de l'histoire de Masashi Kishimoto.

Un seul tome qui condense un affrontement majeur, celui entre Naruto et Sasuke. Et pas une rixe née de la rivalité et de la jalousie, mais un véritable combat à mort où sont en jeu la détermination des deux héros, et le fragile lien fraternel qui subsiste entre eux. Pourtant, avant d'aborder cette dimension précise, un flashback vient faire davantage la lumière sur la fameuse extermination du clan Uchiwa. Les rapports entre Sasuke et Itachi mais aussi celui entre le garçonnet et ses parents sont au cœur de ce retour dans le passé, appuyé par une petite dimension politique qui, on le verra plus tard, prendra encore plus d'épaisseur. Si le récit aura le temps de développer encore un peu tout ça, les intentions du flashback sont formelles : Le passé de Sasuke l'a traumatisé, une douleur très bien rendue par l'auteur, via la détresse de l'ancien petit garçon. C'est violent mais aussi profondément tragique, ce qui vient justifier le comportement du personnage. Qu'on appuie ou non ses idéaux, sa volonté a une origine, très bien représentée dans ces pages.

Et après ces explications vient le temps du duel... à mort. Un moment majeur de la série dû à un combat parfaitement rythmé par ses rebondissements, et tout simplement bouleversant dans ce qu'il raconte. Après avoir insisté sur la relation entre les deux personnages, l'auteur fragilise cet ensemble. L'amitié vole en éclat au nom des visions de chacun des deux opposants, tandis que les coups s'échangent dans la sueur, les larmes et le sang. Jusqu'à présent, l'auteur a eu à cœur de nous parler de la famille, une thématique encore une fois très présente et qui donne toute son émotion à ce combat qui permet aussi aux rapports de force d'atteindre un nouveau cran. On le comprend alors, il y aura un avant et un après. Et sans inutilement trainer en longueur, présentant ce qu'il doit raconter à grand renforce d'une narration parfois épurée, silencieuse et solennelle, le volume conclue son arc avec maestria. Une fin amère, largement, mais pourtant ponctuée de petites notes d'espoir. Et si certains éléments font office de facilité, ce n'est clairement pas ce qui nous importe dans un tome marquant par tout ce qu'il a présenté concernant sa dualité fraternelle, basée sur des liens du cœur plutôt que du sang.

Ainsi, le premier cycle de Naruto est quasiment terminé, puisqu'il prendra fin dans la moitié du prochain volume grand format. Voilà qui permettra peut-être de souffler après un opus particulièrement marquant et qui, même aujourd'hui, résonne dans le cœur des lecteurs. Ce qu'on nomme couramment "Naruto" est presque achevé, aussi le chapitre "Shippuden" (intitulé donné depuis l'adaptation animée) est sur le point de démarrer, et par conséquent toute la véritable histoire aussi.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News