My Home Hero Vol.9 - Actualité manga

My Home Hero Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 01 September 2020

« Si cela doit provoquer ma fin, c’est que le destin en aura de toute façon décidé ainsi… »

Tetsuo est soulagé d’avoir retrouvé Reika saine et sauve, mais les projets de la jeune fille risquent de provoquer la chute de notre héros. Il se prépare sérieusement cette fois à ce que la chance lui tourne le dos et qu’il soit rattrapé par le poids de ses responsabilités. On en apprend également davantage sur le passé d’Ozawa et ce qui l’a poussé à se rapprocher de Tetsuo. De personnage tordu, il devient un jeune homme blessé dont les motivations sont solides.

L’enquête policière a bien avancé. Avec son inspecteur, Naoki Yamakawa nous offre cette fois le point de vue de la police scientifique. Là aussi, c’est très documenté, mais on sent une différence par rapport aux explications de Tetsuo : l’écart entre une vision très technique de professionnel et celle d’un amateur avisé. Les interrogatoires sont rythmés et intenses, enrichis grâce à l’accès aux pensées des personnages et donc à leurs réactions à chaud. Yasumoto est rusé et n’hésite pas à piéger ses interlocuteurs pour arriver à ses fins, ni à user de méthodes controversées. Une morale parfois un peu douteuse pour ce flic déterminé qui en fait un adversaire redoutable.

« Mais pourquoi il devine toujours tout ? […] Serait-il vraiment devin ? »

Alors que le mystère a été levé sur les motivations de Shin, Kanai et Ozawa, il reste entier concernant le quatrième jeune homme qui s’est rapproché de Reika. À chaque fois qu’il l’aborde, il lui fait des commentaires, lui lance des avertissements, toujours d’une grande pertinence. On ignore encore comment il fait, alors même qu’il n’apparaît que très ponctuellement. Un mystère de plus que le mangaka garde de côté pour plus tard, et qui maintient l’esprit du lecteur en alerte.

Karen quant à elle est touchante et se révèle une fois encore très courageuse. Fidèle à elle-même, elle est prête à tout pour protéger son mari et sa fille : la seule famille à ses yeux. On apprécie d’en savoir plus sur les Tosu. Leur emprise malsaine se resserre de plus en plus et il nous tarde de lire la suite.

Le choix de la couverture donne la couleur pour le développement de ce tome, et la main en ombre rappelle la façon dont le cadavre du père de Nobuto a été découvert après le glissement de terrain. On notera toutefois quelques coquilles dans la forme des bulles : certaines sont inversées entre dialogue à haute voix et pensée des personnages.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Hinae

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News