My Hero Academia Vol.14 - Actualité manga

My Hero Academia Vol.14

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 27 Juillet 2018

Critique 1


Katsuki a été obligé d'admettre qu'un lien très particulier lie Izuku à All Might. Sous la frustration, il provoque Izuku dans un combat sans retenue. Deku, qui a toujours admiré Katchan d'une certaine manière, est prêt à montrer ce qu'il vaut... Mais le combat n'est pas passé inaperçu, aussi All Might va devoir entrer en scène et donner des explications à Katsuki...


Katsuki, sorte de caricature du rival gueulard et solitaire, était un personnage assez classique jusqu'ici, mais avec une certaine ambiguïté. Celle-ci prend beaucoup plus d'ampleur avec ce début de 14e tome qui marque un réel cap dans la relation entre le rival et le héro, Izuku, à tel point qu'on ressent une étape franchie au sein du binôme. Une étape essentielle dans une série comme My Hero Academia qui ne fait jamais du surplace du côté de ses personnages, et narré avec une puissante intensité, des séquences comme Kôhei Horikoshi sait si bien les faire...


La séquence ne s'éternise toutefois pas, et la suite laisse place à un nouvel arc qui exploite une autre forme de la dimension scolaire du titre. Car My Hero Academia est une série qui sait particulièrement bien exploiter cet aspect lycée dans un monde de héros, aussi l'auteur apporte pas mal de renouveau avec l'apparition de nouveaux personnages et l'introduction d'un nouveau stage qui sera d'une importance cruciale pour la suite.


Clairement, le récit est ici centré sur Izuku, un focus inévitable puisque ce dernier a encore fort à faire pour devenir le prochain Symbole de la Paix. Sans partir dans les excès, Kôhei Horikoshi montre que le protagoniste a du chemin à parcourir et reste certains lycéens, des ainés évidemment, sont bien plus proches du niveau d'All Might que lui. En résulte une certaine intensité dans la manière de présenter les objectifs du héros, qui a le mérite d'être traité de manière assez subtile. Ainsi, le nouveau personnage important de l’œuvre, Mirio, n'a rien d'un rival caricatural, mais représente le genre de personne typiquement « horikoshien », autrement dit haut en couleur et véritablement attachant.


Le nouvel arc de stages qui débute se révèle aussi particulièrement intéressant dans la forme, surtout en ce qui concerne le nouveau mentor d'Izuku. Passé une petite référence à Dragon Ball et au caractère excentrique de Kaioh, cette nouvelle partie de l'histoire présente vite son potentiel et sait parfaitement appuyer les enjeux qui planeront autour d'Izuku... sans compter l'entrée en scène de nouveaux vilains.


Car le parallèle entre Izuku et Tomura demeure intact dans ce tome et si le héros cherche à égaler All Might, Tomura veut briller comme son mentor en tant que génie du mal, ce qui implique la réunion de nouveaux camarades... De nouvelles têtes ennemies entrent alors en scène et on se doute que, tôt ou tard, le chemin d'Izuku croisera celui de ce nouvel antagoniste dangereux et au charisme assez percutant.


En somme, le nouvel arc a encore beaucoup à montrer. Kôhei Hirokoshi le prépare ici avec une certaine intelligence, son intrigue étant toujours au service des personnages, de l'univers et des différentes symboliques. Du My Hero Academia comme on a l'habitude d'en lire, c'est à dire foisonnant dans son écriture, mais qui se révèle toujours aussi captivant.


Critique 2


ous les élèves de la seconde A ont réussi à obtenir leur permis provisoire, tous sauf les deux élèves les plus prometteurs et les plus efficaces: Shoto et Katsuki! Ce dernier ivre de rage s'en prend alors à Izuku...ils vont enfin pouvoir régler leurs comptes et vider leurs sacs respectifs... entre rancune et incompréhension les deux jeunes héros ont besoin de ça pour passer à autre chose...


Les rivalités dans les shonens sont très fréquentes, en premier lieu on pense à Goku / Vegeta ou Naruto / Sasuke pour les plus célèbres, mais rarement une rivalité aura été aussi bien construite et aussi intéressante que celle qui oppose Izuku et Bakugo !
Avec ce tome elle va atteindre son point d'orgue dans un affrontement intense et sans concessions entre les deux "camarades" qui ont plus de points en commun qu'on ne pourrait le croire !


Ce n'est pas tant l'affrontement en lui même qui est ici intéressant, même si cela n’empêche pas que cela soit le cas, c'est le symbole de ce qu'il représente qui est fort; et ça l'est d'autant plus que cet affrontement se terminera par l'intervention de All Might, celui qui a inspiré les deux jeunes hommes durant des années mais de différentes manières.
Au final, la rivalité continue mais le respect est acquis, ils se comprennent d'avantage à défaut de s'entendre; et surtout ils partagent un secret de taille.


Mais tout ceci ne couvrira qu'un petit quart de ce tome riche en surprises! Maintenant que All Might n'est plus en mesure de lutter contre le crime, la place de numéro 1 est à prendre, et bien qu'il est hérité de ses pouvoirs, Izuku ne sera pas pour autant forcément son successeur. On va ainsi découvrir celui qui aurait du être son héritier, le meilleur élève de Yuhei, un terminal aussi impressionnant que souriant, à l'instar de leur mentor à tous !
Le personnage se montre intéressant à plusieurs égards: de par ses capacités et sa façon de les utiliser, de par son statut et ce qu'il représente pour Izuku mais également de par son design très cartoon qui le fait quelque peu sortir du cadre de la série.

L'auteur va de surprises en surprises, alors qu'on pensait que la lutte contre le mal se jouerait avec le panel déjà très important de personnages déjà présents dans le titre, il en rajoute, et pas des seconds couteaux, non il rajoute des têtes d'affiche !


Ainsi ce n'est pas un seul mais bien plusieurs personnages importants qui vont entrer en scène: le meilleur élève de Yuhei donc, mais également les deux qui lui disputent cette première place. Et du coté des héros professionnel on va faire la connaissance de l’ancien partenaire de All Might, nouveau maître de stage de Izuku! Il y a ici largement de quoi faire et pourtant les vilains ne sont en reste puisque c'est tout un gang qui va faire son apparition, un gang qui va s'allier, ou pire absorber, l'alliance des super vilains! Le leader de ce gang trône sur la couverture et son apparence traduit sa dangerosité!


Nous avons donc là un tome extrêmement riche, qui pourrait presque s'apparenter à un volume de transition mais qui s'avère d'une grande densité et ouvre de très nombreuses portes pour la suite, un volume particulièrement excitant qui nous promet une suite toujours plus surprenante et passionnante...on a hâte de la découvrir!


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News