Moyasimon Vol.13 - Actualité manga

Moyasimon Vol.13

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 05 December 2016

L'année universitaire touche à sa fin, et les différents personnages de Moyasimon se préparent à marquer l'événement à leur manière. Pendant que Misato et Kawahama se lancent dans un nouveau plan foireux visant à les rendre plus riches en exploitant l'eau de mer et les microbes pour obtenir de l'or, Kei Yuki se donne à fond dans les dernières étapes du brassage du saké. Et la lycéenne Madoka Nishino, qui a vu sa vision du saké évoluer, prépare le plus sérieusement du monde l'examen d'admission à l'université agricole. Pourtant, un ultime problème fait son arrivée avec l'arrivée de streptocoques bien décidés à contaminer les gens passant à leur portée, qu'il s'agisse des garçons du dortoir ou de Madoka... Peut-être sera-ce enfin l'occasion pour Sawaki d'agir plus concrètement pour sauver la mise à quelqu'un ?

Avec la fin de l'année universitaire s'achève également Moyasimon, avec évidemment quelques dernières informations sur certains microbes, sur leurs agissements, mais aussi sur toutes les activités parallèles que Masayuki Ishikawa a pu faire autour de son oeuvre (n'oubliez jamais de lire les nombreux petits textes dans les bordures). Grosso modo, la recette ne change pas, par exemple il fallait bien que Misato et Kawahama tentent un ultime plan d'enrichissement, et il était impensable pour nos yeux de fans de ne pas voir cette chère Oikawa revêtir une dernière fois l'une de ses tenues fétiches, d'autant que son nouveau rôle de Miss fac agricole s'y prête très bien.

Mais l'intérêt de ce dernier tome n'est pas autant dans tout ceci que dans les derniers focus sur les évolutions qu'ont pu connaître les différents personnages tout au long de cette année universitaire. L'heure est venue pour Ishikawa de nous offrir un bilan sur ce que cette année a apporté à la plupart de ses personnages : la prise en main de Sawaki, les choix de Madoka, le ressenti de Kei dans sa passion pour le saké et dans sa relation avec Sawaki, les éventuels sentiments entre Misato et Hasegawa, les changements qui se sont opérés aussi chez Oikawa... Même si certains ont plutôt peu tendance à voir leur image régresser au lieu de progresser (pauvre Mutô !), et bien que l'on regrette finalement un petit manque de travail sur certains autres visages (comme Kawahama), l'ensemble est très bon, car on y ressent bien les différents liens qui se sont noués et qui continueront d'évoluer, ainsi que les étapes franchies par ces tout jeunes adultes qui ont tous un peu grandi et peuvent chercher leur voie et trouver des réponses à leurs questions.

Un petit mot sur les dessins d'Ishikawa qui seront restés de qualité constante d'un bout à l'autre, avec un trait riche et séduisant où les microbes sont venus contraster joliment avec leurs petites bouilles, des silhouettes étonnamment bien équilibrées, des petites trouvailles comme les réguliers dessins non encadrés des personnages coupés au niveau du buste... Ishikawa a une patte bien à lui, facilement reconnaissable et très agréable à l'oeil.

La fin de Moyasimon n'est qu'un au revoir, celle de personnages qui vont désormais continuer leur vie, pour l'instant à l'université. Une conclusion qui reste évidemment assez ouverte et qui pourrait tout à fait appeler une suite un jour si l'auteur en a envie, mais qui ne déçoit pas dans la mesure où il y a une concrétisation et des perspectives d'avenir dans la voie choisie par les personnages et dans leur évolution.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News