Mob Psycho 100 Vol.10 - Actualité manga

Mob Psycho 100 Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 27 June 2019

Chronique 2
  
L'heure du marathon du collège est arrivée, et Shigeo y participe ! Et pour notre cher "Mob", ce simple événement possède une certaine importance: au fil de ce tout début de volume, les efforts faits par notre héros sont importants, car ils témoignent assez bien de ses récentes évolutions. Par rapport aux débuts de la série, le transparent Shigeo a laissé place à un garçon un peu plus accompli, cherchant par certains égards la reconnaissance des autres, et l'obtenant même à plus d'une reprise. Un petit moment de calme bénéfique pour notre héros... avant une nouvelle tempête, soudaine et brutale. En rentrant chez lui, le jeune garçon découvre avec horreur sa maison en train de brûler, et des corps calcinés dans celle-ci... Pourquoi ? Comment ?

Si le retour de l'organisation parapsychique La Griffe était quelque chose de déjà certain au vu des précédents volumes, on ne s'attendait pas forcément à ce que ce retour se fasse de cette manière, et ONE joue donc très bien son coup, d'autant plus que dans la foulée il installe vite et bien un véritable climat de tension, à travers l'énigme des corps calcinés (s'agit-il bien de la famille de Mob ?) et, forcément, un héros qui n'est pas loin du tout de péter son plus gros câble depuis le début de la série. On entrevoit un Shigeo plus intense que jamais, à travers lui, son désir de vengeance et le mensonge de Smile pour le préserver le mangaka installe vraiment une certaine intensité palpable, et cela même s'il finit un peu vite par faire retomber les choses concernant le sort de la famille de notre héros (ou, au moins, de Ritsu).

A partir de là, dans la suite du tome on laisse de côté un Shigeo épuisé pour se concentrer sur l'installation d'enjeux de grande ampleur: La Griffe n'est pas là pour rien, et son objectif n'est rien de moins que la domination du monde. Un objectif vu et revu qui pourrait presque décevoir, si ONE n'installait pas si bien les différents camps voués à s'opposer dans ce futur conflit à grande échelle. Malgré une légère confusion possible entre certains personnages, l'auteur brille assez dans cette phase où il refait appel à nombre de personnages ayant animé les tomes précédents et que parfois on n'avait pas vus depuis longtemps, car nul doute que le conflit concernera tous le monde parmi les porteurs de pouvoirs. Et tandis que déjà la Griffe effectue quelques coups d'éclat important comme l'enlèvement du ministre, en toile de fond on reste intéressé par certaines trahisons ou, au contraire, par des alliances entre des personnages auparavant rivaux/ennemis. Une recette évidemment classique, mais qui fait ses preuves ici grâce à la manière dont ONE arrive à poser et utiliser ses personnages. Chose appréciable aussi: malgré la montée flagrante de la tension dans la série, le mangaka n'oublie pas de glisser quelques petites notes d'humour, ne serait-ce que la raison pour laquelle Reigen finit par s'emporter lui aussi.

On a donc un bon volume, pouvant par moments demander une certaine attention pour cerner tous les tenants et aboutissants de la mise en place du conflit, mais étant facilement prenant et nous promettant une suite particulièrement intense.
  
  
Chronique 1
  
Pour le marathon de son lycée, Mob est prêt à mettre les bouchées doubles ! Pour un garçon chétif comme lui, finir la course sera un exploit... mais y parviendra-t-il ? Dans tous les cas, ses proches pourront être fiers de lui. Satisfait une fois la compétition terminée, il prend le chemin du retour vers chez lui... jusqu'à ce qu'il assiste, presque impuissant, à l'incendie de sa maison. Derrière cette attaque : La Griffe, l'organisation qu'il a autrefois combattu. Tandis que l'ennemi lance un plan de conquête de grande ampleur, de nombreux détenteurs de pouvoirs se réunissent pour s'opposer à cette menace.

A priori, rien ne destinait ce dixième tome de Mob Psycho 100 à être plus sensationnel que les autres. Son premier chapitre se consacre à un événement de la vie quotidienne de l'attachant héros, et rien ne laissait croire au démarrage d'un nouvel arc scénaristique d'ampleur. Mais c'est sans compter le joli coup de théâtre de ONE qui, par un simple rebondissement, lance de grandes hostilités, sans doute les plus importantes qu'on ait pu connaître jusqu'à aujourd'hui dans la série.

D'un marathon avec pour seule ambition de présenter les accomplissements du protagoniste et la reconnaissance qu'a son entourage pour lui, voilà que le volume part dans une guerre totale entre détenteurs de pouvoirs psychiques. Un événement en partie attendu, puisqu'on savait que le reste de La Griffe s'opposerait un jour ou l'autre au héros, mais rien ne laissait croire à une confrontation d'une telle ampleur. Ainsi, le tome se révèle particulièrement dense dans la présentation des différentes factions, l'entrée en scène d'un bon nombre de personnages, et la mise en place du plan de l'antagoniste qui se présente comme la plus grande menace qu'on ait connu dans l’œuvre, jusqu'à aujourd'hui. En résulte un tome différent des précédents, puisque Shigeo n'est que très peu à l'honneur. Un mal pour un bien tant il y a à dire, ce qui méritait une mise en avant de pas mal de personnages, dont certains que nous n'avions pas vu depuis un certain temps.

Cette première partie de l'arc contre La Griffe (et l'ensemble de l'organisation, cette fois) semble alors tenir ses promesses. La montée de l'intensité est particulièrement prenante, notamment parce que quelques affaires de trahison vont permettre de mettre en lumière la puissance de personnages qu'il ne sera sans doute pas aisé de défaire. Le retour d'anciennes têtes fait aussi inévitablement plaisir. Et bien que ce soit un ficelle très classique du nekketsu, ce passage d'ennemi à allié permet d'agrandir le champ des héros et de faire passer la petite bataille d'une poignée de personnages à une guerre entre deux camps distincts, une ambition particulièrement appréciable dans une série comme Mob Psycho 100 où les combats peuvent vite devenir dévastateur.

On attendra donc de découvrir le onzième tome pour voir jusqu'où peut évoluer l'arc, qui promet son lot de séquences explosives et de moments de bravoure. Reste que cette amorce, assez pointilleuse, se révèle particulièrement plaisante à suivre, mais que c'est bien par la suite du récit qu'on pourra juger les ambitions narratives du mangaka. Et pour les plus impatients, l'arc fraîchement lancé est entièrement traité dans la deuxième saison de l'anime. Ceux qui sont passé par l'adaptation le savent donc, de très grands moments attendent les lecteurs...
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News