Merry Nightmare Vol.10 - Manga

Merry Nightmare Vol.10

Rédaction
Lecteurs
18 /20

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 04 Février 2014

Et le combat continue. Inlassablement, sans jamais s’arrêter. Ce qui vous caractérise un méchant ? Les longs monologues sur leur pouvoir, leur capacité à anéantir le monde. Leur volonté de détruire toute forme de vie. Ils pourraient passer des heures à disserter sur leurs techniques, leurs buts, quitte à tout révéler à leurs opposants sans que cela leur pose le moindre problème stratégique. Héraclés n’y fait pas exception, et il est clairement pitoyable à nous raconter en long en large et en travers ce qu’il veut faire, comment il veut détruire le monde. Il ne manquerait plus qu’il nous explique comment le détruire et ce serait parfait. C’est tellement tellement pitoyable d’entrecouper les petits instants de combats avec du blabla insupportable. Cela alourdit la narration, la lecture, et on s’ennuie encore plus que d’ordinaire dans ce tome. Pourtant il se passe beaucoup de choses physiquement.

Des combats, des affrontements, du sang et des larmes. Et pourtant je ne pourrais résumer ce tome en plus de deux phrases. Et je n’ai rien à en chroniquer. Aucune émotion ne passe, rien ne filtre des personnages qu’ils pleurent ou qu’ils rient. Merry et son rôle de sauveuse ne nous émeut pas le moins du monde. On n’arrive même pas à savoir l’avancement du combat, qui est en mauvaise posture, qui menace de remporter la partie. Tout se brouille, il y a bien trop d’informations, de détails, de retournements. Un combat sans fin est un combat inutile, sans morale ni intérêt. Comme l’ensemble de ce tome qui se perd dans des dérives qui m’ont presque fait abandonner la lecture avant la fin.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM
11 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs