Magus of the Library Vol.4 - Actualité manga

Magus of the Library Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 14 April 2021

Entre une première épreuve écrite qu'il n'a pas eu le temps de terminer, une deuxième épreuve orale où il a eu le sentiment de passer à côté, e tune troisième épreuve pratique en groupe qui n'a pas pu être achevée dans le temps imparti, Shio avait le sentiment d'avoir complètement raté le concours pour devenir kahuna, chose qui n'aurait pas été si étonnante que ça puisque élus ne représentent qu'une infirme partie des candidats. Et pourtant, un mois après la fin des épreuves, et alors qu'il était rentré parmi les siens en attendant, le jeune garçon a enfin le message tant attendu en provenance d'Afshak, lui apprenant qu'il fait partie des heureux élus ! Après nombre d'au revoir touchants, notamment avec sa grande soeur et sa plus fidèle amie, Shio peut alors se mettre en route pour Afhask, où il devra suivre pendant une année complète toute une formation en tant qu'apprenti kahuna.

Forcément moins épais que son prédécesseur mais comptant tout de même 230 pages, ce 4e volume de Magus of the Library a donc pour tâche de lancer la deuxième partie de la série, qui sera dédiée à la formation d'apprenti Kahuna. Mitsu Izumi ouvre d'abord les choses par quelques pages pleines de charme où, à dos de serrano pour retourner jusqu'à Afshak, Shio survole quelques-unes des principales villes du continent à l'architecture très bien travaillée, lui donnant alors l'occasion de voir un peu plus à quel point le monde est vaste, quand bien même il peut toujours y subsister des conflits ethniques, notamment aux frontières.

Mais l'essentiel est évidemment à chercher du côté des débuts de la formation elle-même, qui ne fait que commencer, et qui s'intéresse avant tout pour l'instant à la découverte et à l'acclimatation de Shio au sein de cette partie de la Grande Bibliothèque.

Retrouvailles avec des têtes déjà connues comme Ohga, Nachika ou Aya, nouvelles rencontres comme celle de Sumomo ou de la très hautaine Medina, constatation qu'il n'y a que 3 garçons dans la promotion, découverte des formateurs et d'une professeure principale a priori peu commode et promettant d'être intéressante... Forcément, une part du tome est voué à mettre en place une palette de personnages qui s'enrichit énormément. Et si on ne retient pas encore la plupart d'entre elles/eux qui ne font qu'apparaître, d'autres s'annoncent déjà intéressants, car il ne fait qu'aucun doute qu'ils/elles auront de l'importance sur la longueur.

Mais c'est aussi son nouveau cadre de vie et le fonctionnement de celui-ci que le jeune garçon doit appréhender. les dortoirs (évidemment, les trois seuls garçons sont ensemble, et les filles sont divisées par ethnie), la vaste cantine, le vêtement typique d'apprenti, le fait qu'il y ait des âges biens différents dans la promotion (car il n'y a pas de limite d'âge pour vouloir devenir kahuna), certaines coutumes selon les ethnies (comme la prière du matin), la possibilité de croiser dans leur lieu de travail des kahunas et leurs assistants kohkuas... Sans oublier l'apprentissage en lui-même.

Et sur ce dernier point, Mitsu Izumi glisse des premiers éléments forcément intéressants, entre un premier examen d'évaluation d'entrée de jeu, la découverte des 12 départements différents et de leur dirigeant respectifs (les 12 Sages), et, surtout, le besoin de déjà signaler ses souhaits d'orientation vers l'un de ces département. Un souhait d'autant plus important que seul(e)s les 3 élèves les plus remarqué(e)s pourront faire leur choix d'orientation sans être embêté(e)s, ce qui signifie alors que, me^me si les élèves peuvent nouer des amitiés, ils restent également des rivaux... Alors quel choix Shio, de son côté, fera-t-il, lui qui trouve chaque aspect du travail de kahuna et des livres intéressant ? La réponse qui se dessine est prometteuse. Certes, notre héros a peur de gêner les autres, de ralentir le rythme des cours car il a du retard, et pourtant sa vision des choses continue de captiver tant il transpire de passion, e tune nouvelle fois il ne fait aucun doute qu'il aura un rôle de grande importance à l'avenir... chose qui se confirme encore plus au vu des toutes dernières pages !

Ces dernières, elles remettent en avant Sedona, la personne qui a installé en Shio son rêve quelques années auparavant... et à l'heure d'enfin le retrouver, quel en sera la résultat ? Shio découvre que Sedona n'est pas n'importe qui dans la grande Bibliothèque, tandis que le lecteur découvre que le personnage et finalement un homme, alors qu'au début de la série la traduction en parlait comme d'une femme. Mais ce sont bien ces deux dernières doubles-pages qui piquent à vif la curiosité, en accentuant encore de grands enjeux.

On a donc affaire à un volume qui installe très soigneusement la deuxième partie de la série, avec son lot de nouveautés, de précisions, de perspectives... le tout nous promettant une suite qui devrait être encore plus prenante.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News