Love Nest Vol.2 - Actualité manga

Love Nest Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 22 April 2021

Masato Hozumi, celui qui ne croyait plus en l'amour au point d'essayer de briser les autres couples, a découvert qu'il est encore capable d'aimer suite à sa vie dans le studio de Naru avec Asahi, au point qu'il a fini par avouer ses sentiments à son colocataire... mais Asahi, hétéro à la base et troublé, ne se sent pas de lui répondre trop facilement, et lui demande du temps pour réfléchir. Acceptant la chose, Masato continue la colocation en essayant de séduire de plus belle celui dont il s'est épris, que ce soit sexuellement ou par d'autres manières sincère. De fil en aiguille, les deux hommes continue de se livrer un peu plus l'un à l'autre, en particulier Asahi qui dévoile un petit peu plus certains de ses tourments familiaux du passé, expliquant dès lors un peu plus son désir de maison idéale. Puis, à l'heure où Asahi doit partir pendant quelques jours en voyage d'affaires, Masato obtient de lui la promesse de voir ensemble un feu d'artifices qui doit avoir lieu pile quand il reviendra... Mais ce que Masato ne pouvait pas prévoir, c'est que Kôsei, le petite frère d'Asahi, débarquerait à l'appartement pile pendant l'absence de ce dernier, et qu'il ne s'agit pas d'un inconnu, loin de là...

Après un premier volume plaisant, ce deuxième et dernier tome de quasiment 240 pages est alors surtout marqué par l'entrée en scène de ce petit frère qui a un lien étroit avec Masato, lien qui ne peut que replonger notre héros dans les affres de son passé de briseur de couples. De manière assez classique, l'irruption de Kôsei fait surtout office de catalyseur pour l'évolution de la relation entre Masaru et Asahi, d'autant que Kôsei, à cause de ce que Masaru lui a fait autrefois, refuse catégoriquement de lui laisser Asahi trop facilement. Forcément, la situation est faite pour confronter Masaru à son passé, pour jauger ses regrets liés à son passé de briseur de couples, pour tester sa capacité de rédemption ainsi que sa sincérité... tandis que le jeune homme ne peut que s'interroger aussi sur l'intérêt là-dedans d'un autre personnage, à savoir Naru, qui semble donc au courant de bien des choses. L'occasion sera alors bonne, au fil de ce volume, d'également découvrir brièvement une part du passé de ce dernier, et de voir comment il considère exactement Asahi. Quant à Asahi lui-même, forcément, la situation va l'obliger à réfléchir encore plus sur son éventuelle relation avec Masato, et sur ce que ce dernier lui a d'ores et déjà apporté, à lui qui avait tant de mal à s'ouvrir avec les autres et qui était devenu vide sur le plan relationnel.

Certes, il n'y a pas de grosse surprise dans le déroulement, mais la lecture reste plaisante jusqu'au bout, tant on sent le soin que Yuu Minaduki a tâché d'apporter au récit et à ses principaux personnages afin de la rendre suffisamment crédibles. Un ressenti qui se confirme bien lors du long épilogue, qui conclut soigneusement les choses, y compris en faisant appel honnêtement aux quelques personnages secondaires (dont les héros de Sayonara Game) et en apportant encore des choses supplémentaires sur le passé d'Asahi et son mariage raté. En résulte alors un récit suffisamment abouti pour ce troisième volet de la saga de Yuu Minaduki (après Sayonara Game et Change World). Il n'y a désormais plus qu'à attendre une éventuelle parution française de Love Nest 2nd, la suite directe de Love Nest, que la mangaka a récemment achevée au Japon après deux tomes.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News