Love Holic Vol.2 - Actualité manga

Love Holic Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 07 September 2011

Second et dernier tome de la série, Love Holic 2 suit globalement les traces de son prédécesseur ... malheureusement, en moins bien. Le premier tome nous avait en effet séduits par le côté très distant de la relation entre Daisuke et Nishioka. On sentait la nécessité de se chercher, la peur de se laisser aller et le rapprochement difficile pour l’un comme pour l’autre. Ici, le couple est formé et si l’on en suit les problèmes tout est beaucoup moins passionnant. On se surprend alors à critiquer du Toko Kawai, chose rarissime tant ses œuvres sont presque toujours des succès. Dans ce tome, donc, Nishioka a du mal à admettre le caractère physique de sa relation avec Daisuke tandis que lui voudrait que les choses aillent plus vite, qu’ils se comprennent plus facilement pour se rapprocher encore. Il va d’ailleurs confier au photographe la clé de son appartement mais celui-ci ne saisit pas le message implicite, toujours peu confiant en lui-même. L’auteur s’amuse à mettre ses héros en compétition, à les faire s’affronter pour créer des malentendus et explorer la partie plus sombre de Daisuke, notamment, et mettre à nu le caractère naïf et spontané de Nishioka.

Les passages les plus intéressants sont ceux où Daisuke est en proie au doute sur la manière qu’il adopte pour séduire un peu plus son compagnon. Il apparait alors plus humain et accessible, ce qui en fait un personnage pertinent et proche de nous. A l’inverse, Nishioka est distant, trop candide, trop « adorable » comme le dirait Daisuke. De plus, on attendait un chapitre spécial pour nous le présenter comme c’était le cas dans le tome 1 pour Daisuke, sans succès. Ce qui fait que le héros reste assez peu atteignable par les lectrices, étant donné qu’on ne comprend pas pourquoi il semble toujours se protéger ou pourquoi il cache ses véritables émotions. Dommage, vraiment, que ce soit aussi peu exploité. Enfin, certains lecteurs seront frustrés du côté très (trop ?) doux de la narration, où les scènes d’amour sont éludées et où l’auteur se contente de verser dans le mignon et l’attendrissant. Pour des lycéens, d’accord. Pour des adultes tels que nos héros, c’est un peu dommage et cela élude une partie importante de leur relation. Enfin, l’ensemble reste agréable malgré une légère déception à la lecture, on ne peut pas être parfait ...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News