Levius Est Vol.8 - Actualité manga

Levius Est Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 09 June 2021

A.J. est prête à tout pour retrouver Balthus, mais aussi pour permettre à Levius de remporter son duel au sommet contre le champion invaincu Oliver qui est bien décidé à remporter son dernier combt avant sa retraite. Et la jeune femme a encore prouvé ce désir, en étant à présent entre la vie et la mort pour permettre à notre héros d'avoir une dernière chance... Mais cette dernière chance implique bien des choses. Ne pouvant se résoudre à laisser A.J. succomber, et voyant sa vieille mais précieuse prothèse médicale atteindre ses limites, le jeune homme va peut-être devoir se résoudre à se qu'il refusait jusqu'à présent malgré l'instance de certains: se faire placer une prothèse militaire... mais est-ce vraiment une bonne idée ?

La réponse se dessine tout au long de ce 8e volume, pour une dernière partie de combat tenant toutes es promesses grâces à de nombreux développements. Le duel au sommet entre Levius et Oliver s'achève effectivement enfin dans les dernières pages du tome, et pour en arriver là Haruhisa Nakata esquisse encore bien des développements forts.

On pense d'abord, tout simplement, aux aspects les plus concrets de ce que cette nouvelle prothèse implique dans le duel, entre la possible perte de contrôle d'un Levius mettant en danger sa vie au rythme de son gain de puissance, les aspects techniques autour de la vapeur compressée et de l'eau des étoiles, le sujet d'expérience que devient notre héros aux yeux de certains... Les limites se voient toujours plus repoussées, au point que la sécurité des spectateurs n'est même plus assurée, poussant alors le directeur du tournoi à prendre une décision intéressante.

Mais au-delà de ça, de façon plus abstraite et plus personnelle pour les protagonistes, cette dernière partie d'affrontement vient cristalliser encore un peu plus de choses, en particulier pour Levius bien sûr: face à sa possible perte de contrôle et à son auto-destruction déjà annoncée par certaines personnes, répondent des souvenirs, des désirs, la volonté de sauver A.J. ou encore les images de sa mère qui interviennent ici comme autant de brefs instants émotionnels le poussant à nouveau dans sa lutte. Mais on peut également souligner, à travers Oliver et le duel que Levius mène contre lui, l'abord du personnage de Daniel, le défunt père de notre héros, qui a été source de bien des choses pour les deux adversaires.

C'est bien ce mélange entre aspects plus concrets/techniques et abords plus personnels/émotionnels qui continuent d'offrir au récit toute son intensité, mais il faut évidemment ajouter à cela les nouvelles prouesses visuelles de l'auteur, entre ses mouvements millimétrés ou ses designs parfois très intenses. Le style de Nakata participe toujours efficacement à l'immersion dans l'oeuvre. Et à deux tomes de la fin de la série, après un duel au sommet réussi et des dernières pages-choc, on attendra avec d'autant plus d'intérêt la dernière ligne droite de l'oeuvre.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News