Kiss me at midnight Vol.1 - Actualité manga

Kiss me at midnight Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 11 Juillet 2018

Après nous avoir fait découvrir Mikimoto Rin avec la série "Close to Heaven", Pika récidive avec son nouveau shôjo, "Kiss me at Midnight". Sur un ton plus léger que sa précédente série, la mangaka nous offre un shôjo assez classique, mais plutôt efficace.


Hinana Hanazawa a un quotidien bien réglé. C'est une jeune fille sérieuse, cultivée et dévouée à sa famille. Mais elle a petit secret : c'est une férue de comédie romantique et elle attend son prince charmant. C'est à ce moment qu'elle a la chance de rencontrer Kaede, une icône au Japon. Alors qu'elle est figurante sur un tournage du jeune homme, elle découvre un de ses travers : Kaede est obsédé par les fesses des jeunes filles. Le hasard les fera de nouveau se rencontrer, et Kaede montrera rapidement de l'intérêt pour la jeune fille... Hinana a-t-elle enfin rencontré son prince charmant ?


Contrairement à sa précédente série, celle-ci commence avec un concept très classique, utilisé jusqu'à la moelle, mais qui ne donnera pas d'attentes particulières. Au moins, nous ne serons pas déçus comme avec « Close to heaven » et la maladie de Kira complètement sous-exploitée... Et une histoire plus légère correspond bien mieux à la mangaka. Ce premier tome est sympathique, assez drôle grâce au petit plaisir caché de Kaede... Bien évidemment, on a le droit à de nombreux clichés, mais ils sont plutôt bien utilisés, même si on aimerait bien que l'auteure sorte un peu de sa zone de confort et qu'elle nous propose des choses un peu plus originales. Quant aux personnages, si celui d'Hinana peut paraître assez bateau, elle arrive à nous étonner un peu et à montrer une certaine force de caractère. 


Au niveau du dessin par contre, on a une nette amélioration du travail de la mangaka, qui a un travail bien plus constant sur ses visages, et des personnages au mouvement plusfluide que dans sa série précédente. Elle a gardé sa  manière si particulière de découper ses pages, ce qui est assez efficace. 


Au niveau de l'édition, le travail de Pika est bon, malgré quelques coquilles comme des bulles vides. Cela n'empêche pas d'apprécier la lecture, mais elles nous font malgré tout un peu tiquer. Le choix de la police pour la couverture est plutôt bon, mais loin d'être étonnant et ce rose utilisé pour la moindre écriture et la pastille « shôjo addict » de trop. Le petit logo de Pika suffit à comprendre que c'est un shôjo, le côté « fille » n'a pas besoin d'être appuyé à ce point. 


"Kiss me at Midnight" n'est clairement pas le shôjo du siècle. Il est plaisant, assez drôle certes, mais très classique dans son développement. Les personnages installés sont, pour le moment, sans surprise et on voit quelques grosses ficelles se tirer pour la suite de l'histoire. A voir ce que nous réserve la suite !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News