Kingdom Vol.5 - Actualité manga

Kingdom Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 14 November 2018

Dans la salle du trône, Shin et sa troupe font face à Rankai, un colosse faisant office de garde du corps de Sei Kyou. Grâce à une manœuvre habile, Shin parvient à lui porter un coup décisif, et l'usurpateur du roi devient à portée de main. Mais l'ennemi est prêt à toutes les bassesses pour avoir la vie sauve, y compris le chancelier Ketsu qui voit progressivement ses plans tomber à l'eau.


C'est avec ce décisif cinquième tome que Kingdom voit son premier arc se conclure. Finalement court, l'arc de la rébellion aura été passionnant d'un bout à l'autre. Et si l'issue du volume précédent laissait clairement entrevoir le dénouement de cette première partie de l'histoire, Yasuhisa Hara parvient à développer quelques derniers rebondissements bien trouvés pour tenir le lecteur en haleine, mais aussi justifier le sort de certains personnages ainsi que la légitimité du roi Ei Sei. Les premiers chapitres ne manquant donc pas de moments forts, que ce soit les quelques moments d'héroïsme supplémentaire où le sort de personnages qu'on craint voir passer l'arme à gauche. Le tome nous surprend même là où on l'attendait le moins, notamment en ce qui concerne le général Ouki, très ambigu et mystérieux qui dévoile un peu plus son caractère. Difficile de ne pas y voir un aveu de ce potentiel futur allié du roi Ei Sei, mais l'auteur réussi à piquer un peu plus notre curiosité par rapport au personnage.


Après une petite transition, pertinente puisqu'on y voit déjà une certaine ascension de Shin, le second arc de la série démarre sans plus attendre. Yasuhisa Hara commence dès lors à tenir l'une de ses promesses : narrer le long combat d'Ei Sei pour unifier la Chine, ce qui passera obligatoirement par plusieurs batailles et conquêtes. La suite du tome se révèle alors plus calme, présentant le début de la campagne contre l’État de Wei, Shin faisant ses premiers pas en tant que guerrier de l’État de Qin et intégrant son premier bataillon. Pourtant, aussi calme soit le début de ce nouvel arc, l'auteur instaure une très bonne dynamique : les anciens personnages ne sont pas oubliés et œuvrent de leur côté, tandis que Shin rencontre de nouveaux compagnons d'armes, forcément excentriques en ce qui concerne certains d'entre eux. C'est aussi l'occasion de fouiller un peu plus le contexte géopolitique d'époque, ainsi que la place qu'occupent les différents États de cette Chine divisée. La lecture demande alors une certaine intention, et ne doit surtout pas être survolée pour comprendre l'évolution de l'assaut contre l'Etat de Wei, et les quelques premiers rebondissements qui ont lieu. Pour autant, ces explications ne tombent jamais dans le piège de la lourdeur, chaque développement se montrant beaucoup plus passionnant que laborieux.


En somme, le début de ce nouvel arc continue d'exploiter certaines promesses du titre, et permet à Kingdom d'aller encore plus loin. Si le premier arc narrait la rébellion d'un groupe finalement restreint contre un corps armé lui aussi limité, les prochains volumes mettront sans doute à l'honneur les grandes batailles épiques. On est forcément impatients de voir comment Shin évoluera dans toutes ces guerres, d'autant plus que l'ultime page du tome entretient efficacement nos attentes à ce sujet.


Une première moitié de tome absolument intense et une seconde passionnante par le développement du nouvel arc... voilà le programme de ce cinquième volume de Kingdom. Le « prologue » de la série étant terminé, il y a de quoi avoir hâte de découvrir ce qui attend Shin lors de ses prochaines batailles.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News