Kingdom Vol.35 - Actualité manga

Kingdom Vol.35

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 24 Febuary 2020

Dirigeant la ville de Tonryû, Hokaku a fait tomber Sei Kyou droit dans son piège. Pour mater la révolte, c'est l'armée de Heki, fraîchement promu Général, qui est envoyée. Mais celui-ci n'est pas seul : il est appuyé par l'unité Hi Shin. Ensemble, ils vont faire face à cette insurrection, et découvrir le complot qui se cache derrière le soulèvement de Tonryû...

L'arc de la révolte de Tonryû aura été assez court, puisqu'il s'achève dans la première partie de ce 35e volume. C'est d'ailleurs ce qui pourra faire défaut à cette partie de l'histoire : la confrontation contre les insurgés est assez rapide, et Yasuhisa Hara ne prend pas le temps de narrer de grande bataille. Ce n'est pas forcément un mal après l'intense arc de la coalition, mais cela a quelques effets sur le plan narratif, puisque l'issue de cette intrigue a des effets dramatiques qui auraient pu être soulevés davantage.

Alors, si l'ensemble se résout assez simplement, l'auteur parvient tout de même à conclure son arc sur une note forte. Certains événements sont prévisibles, mais qu'importe, l'ensemble fonctionne et a un impact évident sur le récit principal et certains personnages. On apprécie notamment que le mangaka donne plus de couleur à Sei Kyou, le tout premier antagoniste de la série, qui finit dans le rang des alliés tout en présentant un certain charisme. Pas de regret à avoir, donc, bien au contraire puisqu'un certain face à face final vient piquer toute la frénésie du titre, une intensité impeccable quand il s'agit de présenter Shin comme l'un des brillants éléments des projets d'Ei Sei.

Dans un deuxième temps, c'est donc un nouvel arc qui est lancé. Trêve de politique cette fois, Yasuhisa Hara revient à la dimension purement guerrière de son récit, utilisant les retombées de l'arc de la coalition pour dépeindre une nouvelle bataille contre Wei. Et qui dit nouveau front dit nouvelles menaces, aussi ce 35e volume plante quelques soldats adverses aux airs redoutables, qui donneront sûrement du fil à retordre à Shin et ses alliés.

Mais pour l'heure, l'ensemble est assez classique et manque encore de ce petit piquant qui rend Kingdom si addictif. Qu'à cela ne tienne, ce n'est qu'un démarrage, et l'auteur a toutes les cartes en mains pour rendre une suite captivante. La présence de Tou y est pour beaucoup, mais aussi celle de Ouhon, le personnage étant peut-être promis à une certaine gloire dans cette partie de l'histoire.

Quand on est habitué à l'excellence de Kingdom, alors ce volume trente-cinq se montre plus classique, dans son rythme notamment mais aussi dans la mise en place de l'arc suivant. Mais les grands moments d'émotion et d'intensité sont là, aussi il est difficile de ne pas savourer ce volume qui a un rôle non indéniable sur l'ensemble de l’œuvre, l'issue de l'arc de la révolte de Tonryû étant importante. Maintenant, on attend de voir ce que cette guerre contre Wei nous réserve !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News