Kingdom Vol.17 - Actualité manga

Kingdom Vol.17

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 23 April 2019

Les mois ont passé depuis la fin de la guerre contre Zhao, et depuis la mort d'Ouki, l'Oiseau Colossal de Qin. Suite à cette perte, la confiance de Qin semble avoir chuté, mais la détermination de Shin a devenir un grand Général est désormais déccuplée.
Bien que les batailles s'enchainent, aucune grande campagne n'est encore lancée. C'est alors qu'une nouvelle retentissante surprend tout l'Etat de Qin : Riboku, l'un des trois Grands Cieux de Zhao, est en route vers Qin, suite à une manœuvre du chancelier Ryo. D'intenses négociations s'apprêtent alors à avoir lieu...

Suite à l'incroyable seizième tome, une nouvelle dynamique devait être lancée au sein de Kingdom. C'est exactement ce que nous propose Yasuhisa Hara avec ce début de nouvel arc qui prend le temps de contextualiser cette nouvelle partie de l'histoire, et présente le mieux possible la situation politique de Qin et du reste de la Chine.

Ainsi, l'auteur amène un retour de la dimension politique de sa série. Une démarche logique, puisqu'une telle intrigue ne peut se contenter d'une succession de guerres et de batailles. Ei Sei, grand absent de l'arc de la guerre contre Zhao, reprend ainsi le rôle qui lui est dû, de même pour le Chancelier Ryo. Et c'est de manière particulièrement habile que l'auteur place ses pions pour les tomes à venir : Car si ce sont les négociations actuelles qui rendent le tome passionnant, les différentes ouvertures proposées et les enjeux à long-terme implantés apportent beaucoup de promesse. Dans le tome précédent, Yasuhisa Hara confiait qu'il n'était pas encore arrivé à la moitié de l'histoire qu'il souhaite raconter. Ce tome nous en apporte la preuve tant il reste à faire pour permettre à Ei Sei d'unifier la Chine et à Shin de devenir un grand Général sous les cieux, mais tout semble confirmer que le mangaka sait quelle direction il doit prendre, notamment parce qu'il suit aussi des pistes historiques avérées.

Et, encore une fois, le talent de l'auteur est de rendre toutes ces phases de discussions politiques intenses. Cette étape permet notamment l'intégration de rivalités, toutes autour de Shin en ce qui concerne ce tome. Le rôle de Riboku par rapport au héros est amplifié, et totalement légitime étant donné les événements du tome précédent, mais l'arrivée de nouvelles petites factions viennent confirmer que le protagoniste a encore un long chemin à parcourir. Ce 17e tome ne se contente donc pas de cumuler les échanges politiques mais apporte une réelle avancée du côté des personnages et des objectifs qu'ils doivent atteindre. En ce sens, la dynamique de la série demeure impeccable, et tout porte à croire que les prochaines péripéties de Shin, et même d'Ei Sei, seront palpitantes.

En résulte un tome de transition idéal dans sa démarche : la suite de l'intrigue s'annonce passionnante, et l'idée d'une nouvelle ère, introduite dans l'opus précédent, amplement justifiée. Après dix-sept volumes, Kingdom reste un régal et constitue une lecture toujours aussi addictive, tandis que la série reste habilement écrite.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News