Kingdom Vol.11 - Actualité manga

Kingdom Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 18 Febuary 2019

C'est la crise ! L'état de Zhao, où était autrefois otage Ei Sei, lance une grande offensive sur Bao, lieu appartenant à l'Etat de Qin. Pour répondre à cette crise, Moubu, proche du Chancelier Ryo, est sur le point d'être promu Grand Général. Réticent, Shôbunkun propose une toute autre option... Ainsi l'Oiseau Colossal de Qin est sur le point de reprendre son envol !

Etant donné ce que proposait le tome précédent, on pouvait s'attendre à une sorte de phase d'entraînement, ou du moins de progression chez certains personnages comme Shin, aiguillé de loin par Ouki, et Karyo Ten, jeune étudiante à l'école des stratèges. Mais il n'en n'est rien : Yasuhisa Hara brise sa routine pour amener une menace insoupçonnée, de manière à relancer rapidement les hostilités.

Et encore une fois, l'auteur s'y prend parfaitement pour faire monter la tension d'une telle bataille, ce à travers le contexte politique de Qin toujours aussi intense, de par les rivalités entre les proches d'Ei Sei et ceux du chancelier. L'utilisation des personnage se révèle donc très habile, et cherche progressivement à nous raconter quelque chose. Individu particulièrement charismatique, Ouki ne doit pas son entrée en scène juste par volonté de créer de la sensation dans le récit, mais bien par l'envie de l'auteur d'étoffer le passé de ses vétérans, et de développer ainsi davantage l'univers de la série ainsi que les événements antérieurs qui ont frappé l'Etat de Qin. Le tout, habilement dispatché sur l'ensemble du tome, se révèle alors passionnant, aussi cet arc de l'assaut de Zhao pourrait bien surprendre par cette mise en avant d'Ouki.

En parallèle, ce onzième tome n'oublie pas son personnage vedette, Shin, qui va assumer pour la première fois le poste de commandant de 100 hommes lors d'une bataille. La progression du protagoniste se fait ainsi doucement mais sûrement, sachant que Yasuhisa Hara n'oublie jamais ses autres personnages clés comme Karyo Ten spectatrice de la bataille qui mène son évolution à sa manière, ou encore Hyoukai qui brille toujours par son aura resplendissante.
C'est donc un véritable échiquier que le mangaka a mis en place, pour une partie qui s'annonce passionnante. Difficile d'évincer cette métaphore tant les pions intégrés à la partie semblent avoir un rôle bien pensé, de telle sorte à impacter l'arc en cours et peut-être même l'univers de la série. Ainsi, de nouvelle mécaniques nous sont furtivement présentées, des concepts qui semblent s'éloigner de toute la crédibilité dont faisait preuve le titre, mais qui ne manquent pas d'intérêt. A voir comme l'auteur les exploitera par la suite, mais notre curiosité est bien piquée.

En résulte alors un onzième opus surprenant par le nouvel arc proposé, et surtout passionnant pour le véritable jeu d'échec qu'il représente : chaque personnage mis en place amène des réflexions sur l'univers de la série et présente des développements passionnants qui, on l'espère, trouveront un écho retentissant dans les tomes suivants. Au risque de se répéter, Kingdom reste une lecture aussi addictive qu'intense et passionnante.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News