Kimi no Knife - 1re Edition Vol.2 - Actualité manga

Kimi no Knife - 1re Edition Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 24 October 2012

Malgré que la vie ne les a pas gâtés sur bien des plans, Ei et Bizen vont nouer une solide amitié leur permettant de mettre un peu de couleur dans leur quotidien malheureux, même si pour cela il faut marcher dans des combines d’arnaques et de vols. Après quelques années, Ei commence à se lasser de tout ça et n’aspire plus qu’à une existence normale et paisible. Mais son souhait ne se réalisera jamais après l’assassinat de son meilleur ami ainsi que du chef à la base de toutes les combines. Comme si cela ne suffisait pas, celui-ci a vu de ses propres yeux le visage des tueurs : notre héros Shiki et Fukumi, le policier.

On saluera d’entrée de jeu le choix de l’auteure de donner un autre angle de vue par l’intermédiaire d’un autre protagoniste (cf. Ei) pour mieux introduite par la suite les conséquences des meurtres perpétrés par nos personnages principaux (à savoir Shiki et Fukumi). Ainsi cela permet de mieux comprendre le pourquoi du comment de l’homicide des jeunes arnaqueurs et de décupler simultanément à cela l’impact émotionnel de la tuerie en question. De son côté, Shiki continue à sombrer dans les abîmes avec son tout premier assassinat à son actif. Un premier acte criminel encore difficilement digérable pour celui-ci. L’heure n’est, néanmoins, pas à l’hésitation puisque les policiers en charge de l’affaire sont de nature beaucoup trop perspicaces et ont d’ores et déjà fait le lien avec le précédent crime commis par notre même duo dans le premier opus.

Autre point positif, la mangaka ne tourne pas autour du pot et va à l’essentiel. En conséquence de quoi le scénario prend petit à petit de l’envergure en prenant dès lors une tournure beaucoup plus tendue et intéressante. La description psychologique, comme déjà susmentionnée, a toujours autant la part belle dans ce volet-ci, le personnage principal continue son ascension dans les profondeurs obscures. La thématique de l’enquête policière, quant à elle, prend une nouvelle orientation puisqu’elle suit de près Shiki et Fukumi. Enfin, le mystère entourant le policier-tueur s’épaissit un peu plus à chaque tome renforçant alors encore plus la force du récit. On regrettera hélas, malgré toutes les bonnes choses citées, que le pouvoir de la jeune fille « recueillie » par notre héros facilite un peu trop l’avancée d’une autre enquête de meurtres. De plus, comme par enchantement, elle rencontre le seul jour où elle sort le coupable à proprement dit.

En conclusion, Yua Kotegawa nous sort un volume presque sans défaut où chaque thème exploité par la série se complexifie un peu plus à notre grand bonheur, que ce soit l’enquête policière, les enjeux, les personnages ou encore la psyché de certains protagonistes. Il faut continuer dans cette voie-là !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
titali

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News