Kaiju N°8 Vol.2 - Actualité manga

Kaiju N°8 Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 10 December 2021

La dernière épreuve de l'examen d'intégration des Forces de Défense a pris un tour inattendu dès lors que, de façon inexplicable, un énigmatique kaiju humanoïde a fait son apparition sur place pour ressusciter le monstre principal que Kikoru venait pourtant d'éliminer. Surprise par la situation, l'adolescente prodige elle-même, sérieusement amochée, ne peut rien faire et se retrouve en grand danger... du moins, avant que Kafka ne vienne à sa rescousse en étant contraint de lui dévoiler son secret ! Sous les yeux éberlués de la jeune fille à qui il quémande de garder pour elle sa transformation, le trentenaire entame le combat contre le monstre, pour des conséquences qui risquent d'être importantes...

Au bout d'un premier tome certes classique dans sa formule mais redoutablement efficace grâce au sens du divertissement du mangaka Naoya Matsumoto, nous restions sur un certain suspense ayant plus d'un intérêt, car en plus du danger pesant sur une Kikoru à qui l'on s'est déjà attaché en la découvrant un petit peu plus, il y avait de quoi rester intéressé par l'obligation de Kafka de déjà dévoiler son secret à l'adolescente, et intrigué par l'apparition de cet autre kaiju humanoïde, ennemi mystérieux qui apportait d'emblée de plus amples promesses. Et à l'arrivée, l'auteur campe plutôt bien l'issue de tout ça dans un tout début de tome mouvementé, certes, mais soulignant également toute la puissance résidant en Kafka, certaines personnes ressentant là (sans savoir que c'est lui transformé, bien sûr) l'un des possibles plus grands kaijû de l'Histoire.

Kafka pourrait donc bien être promis à un grand avenir... mais avant ça, encore faudrait-il qu'il atteigne son rêve d'intégrer les Forces de Défense et, par la même occasion, d'honorer la promesse qu'il avait faite autrefois à son amie d'enfance, l'exceptionnelle commandante Mina Ashiro. Au vu de ses performances pendant l'examen, ça semble mal parti... mais c'est mal connaître un personnage en particulier: le vice-commandant Hoshina, très intrigué par notre héros autour de qui il semble soupçonner certaines choses, et à qui il souhaite alors laisser une chance... pour, également, mieux le garder à l'oeil.

La suite du volume se consacre alors pas mal à l'intégration de Kafka, au beau milieu des autres recrues où l'on retrouve aussi, bien sûr, Reno et Kikoru. Au fil de quelques entraînements non dénués d'humour (notre cher Kafka qui se réjouit de sa progression minime auprès de Kikoru qui progresse à vitesse grand V), Naoya Matsumoto livre un récit restant bien rythmé et qui, surtout, vise aussi à insister un petit peu plus sur certaines autres recrues, à commencer par le baraqué Aoi, le posé Haruichi, et peut-être plus encore Iharu, jeune garçon bourré de peps et nourri par un certain désir de rivalité, notamment envers Reno. Formule restant classique là aussi, mais étant vraiment bien rythmée, et ayant toujours en parallèle ces quelques éléments dignes d'entretenir la curiosité du lecteur, entre le désir de notre héros de rattraper son amie d'enfance (ce qui signifierait, à terme, prendre la place de Hoshina), la joie camouflée de Mina à cette idée, le conseil de Hoshina affirmant qu'il vaut mieux éviter de trop s'attacher aux autres car ils peut leur arriver le pire à tout moment, et un nouveau membre tout sauf normal et plus qu'inquiétant parmi l'équipe de nettoyage...

Et plusieurs de ces pistes trouveront leur importante dès la dernière partie de ce volume, marquée par l'irruption, en banlieue de Tôkyô, d'un colossal honju aux allures de champignon, accompagné d'une myriade de yoju ! La bataille, de grande ampleur ici, reprend ses droits: tandis que les soldats les plus expérimentés comme Mina sont au front, les sections comptant des nouveaux sont chargées de rester sur les lignes arrière, en tant que dernier rempart. L'organisation des Forces de Défense semble bien huilée, Kafka ne peut que constater que Kikoru et les autres assurent bien plus que lui alors qu'il doit faire ses preuves... mais il va de soi que, suffisamment vite, la situation va prendre un tout autre virage. On se prend facilement à voir Kafka essayer de se rendre utile à son échelle, à suivre la façon dont Reno et Iharu (entre autres, mais surtout eux) donnent tout dans la bataille dans une ambiance mêlant rivalité et début d'amitié forte... et, enfin, à voir débouler ces moments imprévus qui viennent corser le combat, en faisant peser une menace de mort assez prégnante sur certains visages.

Une nouvelle fois, la recette est classique mais vraiment efficace. L'action, les petites notes d'humour, les éléments intrigants et les quelques brefs approfondissements de l'univers et de certains personnages s'entremêlent bien dans un rythme constant... le tout jusqu'à des dernières pages qui, une nouvelle fois, nous laissent sur un bon suspense. Vraiment pas de quoi bouder son plaisir, en somme !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News