Juge Bao (le) Vol.2 - Actualité manga

Juge Bao (le) Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 16 April 2010

La fin du tome 1 laissait une question en suspens: qui a tué la belle Nuage Rouge, courtisane au service de Lian ? La découverte du meurtrier sera l'enjeu principal de ce deuxième volume. Mais en parallèle, une autre question vient faire son apparition: qui est ce mystérieux Roi des Enfants, personnage masqué ordonnant violemment aux enfants des rues de rançonner les, plus riches notables de la ville ?


Une nouvelle fois, c'est une intrigue immersive que nous découvrons ici, une enquête que le Juge Bao et ses compagnons de route doivent mener en deux temps, puisque deux grandes interrogations sont présentes: celle concernant le meurtrier de Nuage Rouge, et celle concernant le Roi des Enfants, se laissant par ailleurs lui aussi aller aux meurtres: plus d'une fois, des jeunes filles sont retrouvées mortes, embobinées par le Roi. Quel but ont ces meurtres ? Le temps presse pour le Juge, qui doit se rendre aussi vite que possible dans la province voisine qui est sous la menace d'une révolte, et, pour mener à bien l'enquête, il aura besoin de toute l'aide de ses compagnons. On notera ici plus particulièrement le rôle important du jeune Bao Xing, dont l'honneur et la parole d'homme sont mises à l'épreuve.


L'intrigue suit son cours, les pièces du puzzle se mettent petit à petit en place, et comme on pouvait s'y attendre, les deux affaires finissent par se rejoindre, avant des révélations finales ne surprenant que très peu le lecteur tant on pouvait s'attendre à quelque chose de ce genre. Reste que l'aspect dramatique du final est réussi.


Par ailleurs, le choix de faire reposer toute la culpabilité sur la folie amoureuse d'un homme ne permet pas aux auteurs d'aborder de manière aussi prononcée que dans le tome 1 le côté sombre et corruptible de la nouvelle cité où se joue l'action. Malgré tout, on notera l'hypocrisie des marchands cherchant à conquérir les charmes et surtout la fortune de Lian, le manque de morale de certaines personnes, et le malaise lié à la pauvreté des enfants des rues.


Visuellement, on retrouve ce trait réaliste collant fort bien au style de l'oeuvre, mais également l'aspect figé et le manque d'émotion apparent qui vont avec. Juge Bao continue donc, dans son style visuel, d'éviter les écueils et la facilité, en faisant une oeuvre unique mais qui n'accrochera pas tout le monde.


Doté d'une intrigue un peu moins profonde et intéressante que celle du volume 1, ce deuxième tome n'en reste pas moins une réussite.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News