Jormungand Vol.7 - Actualité manga

Jormungand Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 29 September 2020

R joue double-jeu. Faisant partie de l'équipe de Koko, le jeune homme est avant tout infiltré là depuis deux ans et obéit aux ordres de George Black, alias "Bookman", directeur Europe de la NCS, officier-traitant de la CIA, et responsable de l'opération Undershaft visant à obtenir la confiance de notre chère vendeuse d'armes. Mais à l'heure où Koko apprends que les commanditaires des tueurs à gages menés par Dominique sont justement liés à la CIA, la situation se complique. Et elle ne risque certainement pas de s'améliorer lorsque Hex, une superbe femme aux ordres de Bookman, décide s'agir de son propre chef pour se venger de Koko envers qui elle a une dent. Et pour cela, quoi de mieux que de s'en prendre à sa dernière jeune recrue Jonah, pour qui elle semblent avoir des attentions particulières ? Coincé entre les ordres de Bookman, l'électron libre Hex qui est prête à tout, et sa vie au sein de la bande à Koko qu'il a appris à apprécier, R va devoir faire un choix, qui se finira forcément dans le sang...

Chaque petit arc de Jormungand, jusqu'à présent, a tâché de développer un petit peu plus l'un des membres de l'équipe de mercenaires réunie par Koko, et ici c'est donc au tour de R d'être sur le devant de la scène, l'homme étant un cas véritable à part dans la mesure où, à l'origine, il est un traître, infiltré là par Bookman, mais ayant bien évolué depuis. L'un des enjeux de ce 7e opus est donc de jouer sur la situation compliquée dans laquelle se retrouve le jeune homme, coincé entre deux camps dont il ne peut se résoudre à se séparer, et ayant face à lui une adversaire redoutable en Hex, pourtant elle-même à la solde de Bookman à la base, mais dont le désir de vengeance envers Koko est plus fort que tout. Dans un contexte chaotique dont il semble impossible de sortir sans semer la mort, R va donc devoir prendre des décisions cruciales, à même de le tirailler, sans trahir Bookman mais en protégeant comme il le peut Koko et Jonah, quitte à devoir se démasquer lui-même voire pire encore... Dans cette optique, la dernière partie du volume, assez intense, se veut plutôt forte en proposant à l'affaire une issue plus tragique, qui était relativement absente depuis le début de la série. Et par cela-même, on sent que Jormungand commence à prendre une autre ampleur...

Car au-delà du cas prenant de R, l'occasion est idéale pour que Keitarô Takahashi commence à accentuer certaines choses, à commencer par ce que véhicule l'ennemie de ce tome, Hex, qui voue une haine envers Koko pour une raison bien précise, une raison nous rappelant bien les drames que peut provoquer le statut de marchande d'armes de notre héroïne. Mais le désir de cette femme de s'en prendre à Jonah pour mieux détruire Koko permet aussi d'insister un peu plus sur la place si particulière que le jeune garçon semble avoir pour notre héroïne. Enfin, régulièrement au fil de ce volume, les interrogations ne cessent de s'intensifier autour de la charismatique marchande d'armes, de son lien avec le mystérieux Echo, de certaines décisions radicales qu'elle prend (surtout concernant Hex), et surtout de ses véritables projets... Koko Hekmatyar deviendra-t-elle un monstre ?

Assez intense, plus dur par certains aspects, plus tragique dans son issue, et commençant à intensifier des enjeux-phares de la série, ce 7e volume semble faire passer un certain cap à Jörmungand, un cap après lequel rien ne sera peut-être plus exactement comme avant. C'est en tout cas ce que l'on souhaite à désormais 4 tomes de la fin de cette oeuvre qui semble bien partie pour avoir encore beaucoup à nous montrer !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News