Jojo's bizarre adventure - Stone Ocean Vol.17 - Actualité manga

Jojo's bizarre adventure - Stone Ocean Vol.17

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 05 Décembre 2012

Après de nombreuses déceptions, après des hauts et des bas, des attentes non satisfaites, voilà enfin le dernier tome de cette sixième partie de Jojo qui vient un peu comme une libération après ce qu’on a enduré (à notre plus grande tristesse) durant les tomes qui ont précédés…heureusement l’auteur redresse quelque peu la barre avant l’ultime fin !

Jolyne et ses compagnons sont aux prises avec le père Pucci qui a développé un pouvoir hors du commun mais encore susceptible d’évoluer. Il faut donc arrêter ce dernier au plus vite.
Alors que la situation semble désespérée un allié de poids fait son entrée, une entrée des plus remarquées et des plus efficaces…les lecteurs de la première heure vont alors vivre un grand moment, qui nous ferait presque oublier tous les défauts qui ont précédés tant l’événement est de taille ! De loin le plus grand fan service (au sens propre, c’est à dire avec la volonté de satisfaire les fans) qu’on a vu depuis longtemps…

Et le combat se poursuit de plus belle avec une nouvelle évolution dans le pouvoir de père Pucci, et comme on pouvait s’y attendre ce dernier va développer une capacité liée au temps, comme les précédents « boss de saison » ! Après Dio qui pouvait stopper le temps, Kira qui pouvait le rembobiner, Diavolo qui pouvait l’amputer, voilà maintenant Pucci qui l’accélère ! Et le pire c’est que Araki nous explique ça de façon scientifique presque crédible (presque). Pouvant contrôler la gravité, Pucci peut ainsi jouer avec le temps jusqu’à l’accélérer sans que cela ait de prise sur lui ! Bon dans les faits, il est juste super rapide ce qui le rend terriblement dangereux !
Jouer sur le temps comme il le fait passe encore mais ensuite il nous sort un événement non pas tirer par les cheveux mais absolument insensé ! Et le pire c’est que ça fonctionne presque ! Cette fois c’est sur l’auteur à été trop loin…on se retrouve avec un tome qui redresse bien la barre mais dont la conclusion s’avère raté et très peu satisfaisante ! Pour cette fameuse conclusion Jolyne laisse sa place à l’un de ses compagnons…bien que cela ne soit pas une mauvaise idée en soit cela a quelque chose de frustrant !
La théorie que se permet d’avancer l’auteur va en perdre plus d’un et en laissera beaucoup d’autres de marbre. C’est d’autant plus frustrant qu’avec cette conclusion s’achève une lignée qui s’est étendue sur six parties, sur pas moins de quatre vingt volumes ! Après ça il paraît impossible qu’il suive un autre cycle sur la même lignée, et ça, ça a de quoi briser le cœur de nombreux fans !
Cependant c’et aussi l’occasion d’un nouveau départ (au sens propre comme au figuré du coup) et cette conclusion très particulière va donner naissance à la septième partie, à savoir Steel Ball Run qui s’annonce peut être comme la meilleure ! Reste à espérer que l’auteur va calmer ses délires surréalistes et proposera une narration moins brouillon !

Ainsi s’achève non seulement la sixième partie de Jojo mais également la lignée de Joestar que certains suivent depuis de longues années…qu’on ait apprécié ou pas cette partie, cela marque un tournant capital qu’on ne peut ignorer !


erkael


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News